English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Marabout chevelu est menacé par la perte de son habitat avec le drainage des zones humides et la destruction de celles-ci pour l’extension des zones urbaines et industrielles.
La chasse et le piégeage pour le commerce sont aussi des menaces importantes pour cette espèce et contribuent au déclin des populations.
Le Marabout chevelu est classé comme Vulnérable par Birdlife International.

Ang : Lesser Adjutant
All : Kleiner Adjutant
Esp : Marabú Menor
Ital : Marabù minore asiatico
Nd : Javaanse Maraboe
Sd : Mindre adjutantstork

Photographes :

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Ingo Waschkies
Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

BirdLife International (BirdLife International)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Ciconiidés

Sommaire fiches

 

Marabout chevelu
Leptoptilos javanicus

Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ciconiidés

QUELQUES MESURES :
L : 110-120 cm
Env : 200-210 cm 
Poids : 5 kg

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Marabout chevelu est un grand oiseau de la famille des Ciconiidés. Cette espèce est considérée comme étant Vulnérable avec des déclins dus, entre autres, à la chasse.

Les deux sexes sont semblables.
L’adulte a les parties supérieures bleu-noir ardoisé et le dessous est blanc. La base du cou est tachetée de noir. Le dessous des ailes et de la queue est noir.
La tête et le cou sont nus. Le cou est jaune parsemé de quelques plumes grisâtres. Sur la tête, le front et la calotte sont blanchâtres, et le dessus de la tête est plat. Les côtés sont teintés de rougeâtre et deviennent plus vifs en période nuptiale. L’arrière de la calotte porte quelques plumes frisées.
Le bec long et épais est grisâtre ou couleur corne. Les yeux sont bleu pâle à blanc bleuâtre. Les longues pattes et les doigts sont bleu grisâtre.  
En dehors de la période nuptiale, les parties nues sont plus ternes.

L’immature  a davantage de plumes sur le cou et les parties supérieures sont plus ternes.  

CRIS ET CHANTS :    
Le Marabout chevelu, comme la majorité des Ciconiidés, est habituellement silencieux, mais il peut produire quelques vocalises et divers sons sur les sites de nidification.
Les oiseaux du genre Leptoptilos poussent des cris aigus et perçants, et des sortes de meuglements. Ces sons accompagnent les parades typiques d’accueil au nid.

HABITAT : 
Le Marabout chevelu fréquente les zones humides comme les mangroves, les vasières, les prairies inondées, les marais côtiers, les lacs et les rizières. Il se reproduit dans ces espaces humides.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Marabout chevelu se trouve en Inde et au Sri Lanka jusqu’au sud de la Chine, en Indochine et en Indonésie. Il est résident et nicheur depuis l’Inde jusqu’au sud de la Chine et Java.
Il peut être nomade et localement migrateur.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Marabout chevelu se nourrit principalement de proies aquatiques, poissons, amphibiens, reptiles et crustacés. Mais il capture aussi des sauterelles, des rongeurs et ne néglige pas les charognes.
Il se nourrit en marchant et en sondant le sol et la vase. Il lui arrive d’enfoncer la tête et même une bonne partie du cou dans la boue quand il sonde la vase. Il marche le long de la limite de l’eau. Il se nourrit en petits groupes mais les oiseaux sont distants d’une cinquantaine de mètres. Ils donnent des coups de bec répétés dans la vase afin d’entrer en contact avec une proie. Ils consomment principalement des poissons du genre Périophtalmus. Leurs horaires sont réglés par les marées et ils se reposent dans les mangroves pendant la marée haute.   

Pendant la période de reproduction, les parties nues de la tête et du cou deviennent plus colorées, rendant ainsi les parades plus spectaculaires. 
Las parades d’accueil sont utilisées pour renforcer les liens du couple, et ont lieu quand l’un des oiseaux revient au nid. La tête est relevée et abaissée tandis que l’oiseau émet quelques sons. Cette parade est aussi utilisée comme menace envers les intrus et les prédateurs. 

Plusieurs parades typiques sont utilisées entre les deux partenaires, et l’accouplement a lieu au nid, et peut se répéter pendant la construction de la plateforme. Les parades nuptiales commencent trois mois avant la ponte.
Le Marabout chevelu se reproduit en colonies, mais en dehors de cette période, il est souvent solitaire.

VOL :    
Le Marabout chevelu a des ailes longues et larges qu’il utilise pour planer. Tandis qu’il vole, il rétracte le cou, probablement à cause du poids de son grand bec. Il plane et alterne avec de courtes périodes de vol battu.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution. Le Marabout chevelu forme des groupes au début de la saison sèche.
Il se reproduit en petites colonies lâches établies sur de grands arbres, parfois avec d’autres Ciconiidés, aux lisières des zones humides et de façon typique dans les mangroves.
Le grand nid est une plateforme faite de rameaux de bois, placée entre 12 et 30 mètres au-dessus du sol.
La femelle dépose 2 à 4 œufs. L’incubation dure environ un mois. Les poussins sont couverts de duvet épars à la naissance. Les deux parents partagent toutes les tâches liées à la nidification.

ALIMENTATION : 
Le Marabout chevelu se nourrit surtout de poissons du genre Périophtalmus. Il se nourrit en marchant le long de l’eau dans divers types de zones humides, cherchant des amphibiens, des reptiles et des crustacés. Il capture aussi des sauterelles et des petits rongeurs, et ne dédaigne pas les charognes.
Il sonde la vase et la boue avec son long bec et enfonce souvent la tête et le cou pour capturer les proies cachées au fond.