English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Paruline à collier – Parula americana

Ordre des Passériformes - Famille des Parulidés

QUELQUES MESURES :
L: 11 à 12 cm; Env: 16 à 18 cm; Poids: 5 à 11 gr.

LONGEVITE : 4 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU:

© Alfredo Colón

La paruline à collier est une petite fauvette gris bleuâtre sur les parties supérieures, avec deux larges barres alaires blanches, la gorge et le haut de la poitrine jaune vif, contrastant avec les parties inférieures blanches en tous plumages.
En voyant l’oiseau de plus près, on remarque le cercle orbitaire brisé en deux croissants blancs, l’un au-dessus et l’autre au-dessous de l’œil, le manteau bronze-vert olive, les côtés de la poitrine gris bleuâtre, et les taches blanches sur l’extérieur de la queue, assez courte.
Le mâle présente une étroite bande orange-rouille sur la poitrine, et souvent quelques taches de la même couleur sur le haut des flancs. Il a également des lores noirs, ainsi que la ligne en travers de l’œil.
Le bec est mince et pointu, avec la mandibule inférieure jaune orangé et la supérieure foncée. Les pattes et les doigts sont jaunes.   

VOL :
La paruline à collier a un vol rapide et agile, voletant entre les feuillages pour se nourrir.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le nid de la paruline à collier est construit à l’intérieur d’une masse de lichen retombant (usnea). Habituellement, il ne comprend aucun autre matériau que cette plante, mais il est parfois tapissé avec des poils, des brins d’herbes, des aiguilles de pins ou du duvet végétal. Il est soigneusement entremêlé dans la base d’un amas élevé de « mousse espagnole » (tillandsia usneoides). Le nid est construit à environ 2 à 30 mètres de hauteur. Les arbres sont choisis pour la nidification en fonction de la quantité de mousse dont ils sont couverts.
La femelle dépose 3 à 7 œufs blancs, tachetés de cannelle autour de la base large. L’incubation dure environ 12 à 14 jours, assurée par la femelle, alors nourrie par le mâle. Les jeunes abandonnent le nid au bout de 10 jours, mais ne sont pas encore capables de voler. La femelle continue le nourrissage pendant que le mâle chante.
Cette espèce peut produire deux couvées par an au sud de l’habitat, mais une seule au nord. 

ALIMENTATION:
La paruline à collier se nourrit principalement d’insectes, chenilles, fourmis, abeilles, guêpes, et d’araignées. Les matières végétales ne sont pas une partie importante de son régime.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’ensemble des espèces semble être stable, variant d’une région à l’autre. Un déclin a été observé dans la vallée du Mississippi et dans les plaines côtières du sud, tandis qu’au contraire, les populations des Appalaches ont augmenté.
La connaissance précise de l’habitat idéal, et de la vulnérabilité à la fragmentation des forêts sont des faits importants pour défendre les futures populations de parulines à collier.   

Ang : Northern Parula
All : Meisenwaldsänger
Esp : Párula de Pecho Dorado
Ital:  Parula americana
Nd: Noordelijke Parula
Sd:   Messångare  

Photo d’Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Photos de Bob Moul
Nature Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA – National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Birds of Nova Scotia (Robie Tufts)

Bird Web (Seattle Audubon Society)

South Dakota Birds and Birding (Terry L. Sohl)

 

Accueil

Page Parulines

Sommaire fiches

 

Les deux sexes sont similaires, mais la femelle est plus terne, et en général, elle n’a pas les bandes sur la poitrine.
L’immature est semblable à la femelle, mais il a plus de vert sur les parties supérieures.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri de la paruline à collier est un « zip » ou un « chip » net et soudain. Le chant est rapide, ascendant, bourdonnant, un trille métallique qui finit de manière abrupte par un « zip ».

HABITAT :
La paruline à collier niche dans toute sortes de forêts, spécialement près de l’eau. En migration, on peut la voir aussi dans des zones buissonneuses et des bosquets. Elle se reproduit surtout dans les forêts de conifères au Nord, mais préfère les forêts de feuillus au Sud.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
La paruline à collier se reproduit depuis le nord Ontario jusqu’à la Nouvelle Ecosse, et le nord du Minnesota jusqu’au nord de l’état de New York et au sud du New Hampshire. On la trouve aussi depuis le sud de l’Iowa jusqu’au sud de New York, et vers le Sud, jusqu’à l’est du Texas et la Floride.
Elle hiverne au sud du Mexique jusqu’au Honduras et aux Caraïbes. Certaines petites populations hivernent à l’extrême sud de la Floride.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La paruline à collier est une petite fauvette très active, constamment en mouvement, agitant les ailes et descendant des perchoirs bas, habituellement au milieu de la canopée. Elle fouille activement pour chercher des insectes. Elle glane au bout du feuillage et des petites branches au sommet des arbres. Occasionnellement, elle voltige ou se suspend la tête en bas dans les feuillages, et en sort pour attraper des insectes au vol.
Des conflits entre mâles peuvent prendre la forme d’un « combat de chiens », avec des poursuites, accompagnées de cris vigoureux.

© Alfredo Colón