English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Perruche ondulée
Melopsittacus undulatus

Ordre des Psittaciformes – Famille des Psittacidés

QUELQUES MESURES :
L : 18 cm
Poids : 22-32 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 15 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La perruche ondulée australienne est un petit perroquet qui a survécu sur ce continent depuis cinq millions d’années.
Les deux sexes sont semblables.
Les adultes ont les parties supérieures brunâtres barrées de noir et de jaune sur la nuque, le cou, le haut du dos et les ailes. Le dessus des ailes présente une large barre alaire jaune, et des rémiges verdâtres foncées. Le croupion est vert vif. La queue graduée est bleu verdâtre, avec les rectrices externes présentant des bandes jaunes obliques dans leur milieu.
Les parties inférieures sont vert vif. La queue est vert jaunâtre. Le dessous des ailes est vert vif, avec les rémiges verdâtre foncé traversées par une très nette bande jaune.
Sur la tête, le front et la face sont jaunes. Les couvertures auriculaires sont barrées comme le dos. On peut voir quelques petites taches bleu-violet sur le bas des joues, et des taches noires en travers de la gorge.
Dans les deux sexes, le bec est corne-vert olive à gris-vert olive, mais le mâle a la cire bleue alors que celle de la femelle est brune en plumage nuptial, et plus claire ou blanche en non nicheur. Mâle et femelle ont les yeux blancs, et les pattes et les doigts gris-bleu.

VOL :
La perruche ondulée a un vol rapide. Quand elles sont en groupes, elles effectuent des vols erratiques en formation serrée. Elles tournent et se balancent en même temps et glissent ensuite avec les ailes incurvées vers le sol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La perruche ondulée peut se reproduire n’importe quand dans l’année, mais principalement quand les ressources de nourriture telles que les graines sont abondantes. Elle peut se reproduire après des chutes de pluies importantes parce que l’herbe pousse mieux avec de l’eau et procure vite des graines.
La perruche ondulée se reproduit en grandes colonies et elle est monogame. Cette espèce niche dans des cavités, mais dans des cavités déjà existantes dans des arbres ou des souches. On peut trouver plusieurs nids dans la même branche. L’intérieur est rempli de poussière de bois pourri, de fientes et de matériaux doux. C’est la femelle qui choisit le site du nid.
La femelle dépose entre 4 et 12 œufs. L’incubation dure environ 18 à 20 jours, assurée par la femelle. Le mâle la nourrit pendant cette période.
Les poussins sont nourris par les deux parents jusqu’à ce qu’ils quittent le nid, environ trois ou quatre semaines après la naissance.
Les jeunes peuvent se reproduire à l’âge d’environ six mois.
Cette espèce produit souvent plusieurs couvées successives dans l’année.

ALIMENTATION :
La perruche ondulée se nourrit surtout de graines d’herbes et de plantes cultivées. D’abord, elle extrait la graine de la coque, et ensuite elle l’avale entière ou en morceaux. Elle boit régulièrement pendant la journée.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La perruche ondulée est commune dans son habitat. C’est un oiseau domestique très apprécié pour ses qualités diverses et elle se reproduit bien en captivité.    

Ang : Budgerigar
All : Wellensittich
Esp : Periquito Común
Ital :  Coccorito
Nd : Grasparkiet
Russe :  Волнистый попугайчик

Photo de Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD volume 4 by Josep del Hoyo, Andrew Elliot and Jordi Sargatal – LYNX EDICION – ISBN 8487334229

PARROTS OF THE WORLD – An Identification Guide – by Joseph M. Forshaw – Princeton University Press – ISBN 0691092516

Avibase (Lepage Denis)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

Birds in backyards (Birds Australia and Australian Museum)

 

Accueil

Page Psittaciformes

Sommaire fiches

 

Le juvénile est plus terne que les adultes. La gorge présente des taches noires indistinctes ou n’en a pas du tout. Le front jaune est finement barré de brun noirâtre. Les yeux sont brun foncé. La queue est plus courte. La cire du bec est brun-rosâtre. Il gagne son plumage d’adulte au bout de trois ou quatre mois.
Il existe de très nombreuses mutations classées en quatre groupes de base : Albinisme ; Dilution ; Leucisme et Mélanisme.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La perruche ondulée émet un bavardage « chedelee…chedelee…chedelee » en guise de cri de contact. Le cri d’alarme est un dur « squaa-aack…squaa-aack ». Elle émet aussi un gazouillis net.
En captivité, la perruche ondulée peut parler et siffler quelques airs. Mâle et femelle chantent.

HABITAT :
La perruche ondulée vit dans les zones découvertes, en terrain semi-aride ou aride. On peut la trouver le long des cours d’eau temporaires, souvent dans des eucalyptus avec des sols herbus pouvant leur procurer leurs graines préférées. Elle fréquente aussi les cultures, les parcs et les jardins.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La perruche ondulée vit en Australie, principalement à l’intérieur du continent. On trouve une population férale depuis les années 1940 en Floride, aux Etats-Unis, mais cette population diminue progressivement à cause du climat.   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La perruche ondulée est très grégaire et elles se rassemblent en grands groupes sur les zones de nourrissage. Ces groupes peuvent comprendre jusqu’à une centaine d’oiseaux ou plus, parfois plusieurs milliers.
Elles se nourrissent de graines sur le sol, le matin et en fin d’après-midi. Elles se reposent à la mi-journée quand le temps est chaud. S’il fait plus froid, elles se nourrissent toute la journée et se retrouvent près des points d’eau.
La perruche ondulée peut se poser sur la surface de l’eau. Elle est capable de flotter avec les ailes étalées et dressées au-dessus du corps. Elle s’envole depuis l’eau en battant des ailes contre la surface.
La nuit, la perruche ondulée dort dans des dortoirs communautaires, et leur départ au lever du soleil pour aller se nourrir est très bruyant. A la fin de la journée, elles font des acrobaties tout en criant fortement autour des arbres et en groupes, avant de retourner au dortoir.