English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Perruche de Pennant
Platycercus elegans

Ordre des Psittaciformes – Famille des Psittacidés

QUELQUES MESURES :
L : 36 cm 
Poids : 115-170 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La perruche de Pennant doit son nom au naturaliste Thomas Pennant (1726 – 1798).

Le mâle adulte a le plumage principalement rouge. Sur les parties supérieures, le dos, le croupion et les épaules sont noirs avec des liserés rouges très nets, donnant un effet écaillé intense. La longue queue graduée est bleue avec les extrémités des rectrices externes bleu pâle. Sur le dessus des ailes, les petites couvertures sont noires. Les couvertures externes  médianes et secondaires sont bleu clair, ainsi que les rémiges secondaires extérieures. Les autres rémiges sont bleu noirâtre.
Sur les parties inférieures, la poitrine, l’abdomen, les couvertures sous-caudales et les flancs sont rouges. Les sous-caudales sont bleu-gris clair. Le dessous des ailes présente des couvertures d’un bleu profond et des rémiges noirâtres.
La tête est rouge, avec les joues et le menton d’un bleu profond. Le bec crochu est blanc grisâtre. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris.

ALIMENTATION :
La perruche de Pennant se nourrit principalement de graines et de fruits. Elle peut parfois capturer des insectes et des larves. Elle se nourrit en petits groupes dans les arbres et les buissons, et aussi sur le sol.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La perruche de Pennant est commune et abondante dans son habitat. La principale menace qui pèse sur cette espèce est l’éclaircissage des terres entraînant la perte de l’habitat. Mais actuellement, l’espèce n’est pas menacée.

Ang: Crimson Rosella
All : Pennantsittich
Esp :  Perico Elegante
Ital : Rosella di Pennant
Nd : Pennant-rosella
Russe : Малиновая розелла

Photos de Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

PARROTS OF THE WORLD – An Identification Guide – by Joseph M. Forshaw – Princeton University Press – ISBN 0691092516

Avibase (Lepage Denis)

Birds in backyards (Birds Australia and Australian Museum)

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

Welcome to the Australian Museum

 

Accueil

Page Psittaciformes

Sommaire fiches

 

Les deux sexes sont semblables, mais la femelle a la queue teintée de vert, et le bec légèrement plus petit.
Le juvénile a le plumage vert sur le manteau, les sus-caudales, la poitrine et l’abdomen. Sur le dos, un léger effet écaillé est produit par les liserés noirâtres des plumes. Sur les parties inférieures, la gorge est teintée de rouge, et le bas-ventre et les couvertures sous-caudales sont rouges. On peut voir une bande blanchâtre en travers des rémiges. Le menton et la région malaire sont bleus, le front, la calotte, les joues et la gorge sont rouges.
Il obtient son plumage d’adulte vers l’âge de 15 mois.

La perruche de Pennant présente plusieurs formes de couleurs, et principalement trois :
La forme rouge : P.e. elegans ; P.e. nigrescens ; P.e. melanopterus.
Les formes rouge orangé et jaune : P.e. fleurieuensis ; P.e. subadelaidae.
La forme jaune : P.e. flaveolus.

Elle a également trois sous-espèces :
P.e. elegans;
P.e. nigrescens est plus foncée et plus petite;
P.e. melanopterus présente plus de noir sur le dos.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Quand elle est en vol, la perruche de Pennant émet un « cussik-cussik » commun de deux syllabes en tant que cri de contact. Elle lance des sifflements métalliques « chinka-chink…chinka-chink » pendant les parades de menace. Quand elle-même se sent menacée, elle pousse des cris aigus.

HABITAT :
La perruche de Pennant fréquente les régions côtières et les proches forêts d’altitude, les lisières des forêts humides, et elle est souvent vue dans les forêts de grands eucalyptus. Cette espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1900 mètres d’altitude. Elle est parfois vue dans les faubourgs des villes telles que Canberra et Adelaïde où leurs effectifs sont en augmentation.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La perruche de Pennant vit en Australie où on trouve plusieurs populations. On la trouve au nord-est du Queensland, dans le sud-est du Queensland jusqu’au sud-est du Sud de l’Australie, et aux îles Kangourou. L’espèce a été introduite en Nouvelle-Zélande et dans l’île de Norfolk.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La perruche de Pennant se nourrit surtout de graines provenant d’eucalyptus, de pins endémiques, d’acacias et aussi de plantes introduites. Elle se nourrit aussi de fruits, et elle est parfois considérée comme un parasite des vergers. Elle capture aussi  quelques insectes et des larves.
Elle se nourrit souvent en petits groupes et peut même devenir familière avec les humains dans les jardins. Elle se nourrit sur le sol, dans les arbres et les buissons.
Mais on la voit généralement en couples ou en petits groupes familiaux. Elle est plus active le matin et en fin d’après-midi, passant la mi-journée à l’ombre dans le feuillage.

Elles dorment la nuit dans des dortoirs. Les groupes sont bruyants et remarquables quand ils arrivent aux dortoirs, et quand ils en repartent au lever du soleil.
Quand un groupe est dérangé ou menacé, les oiseaux s’abritent dans le feuillage des arbres.

La perruche de Pennant est sédentaire dans son habitat, mais elle peut se déplacer de façon erratique en hiver jusqu’aux limites de son habitat.

VOL :
La perruche de Pennant, comme les autres Psittacidés, a un vol rapide avec des battements peu profonds.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre août et février, parfois plus tard. Les adultes forment des couples permanents et restent en contact rapproché toute l’année.

La perruche de Pennant nidifie dans des cavités telles que des trous dans les troncs d’arbres ou dans les branches. Elle préfère en général les eucalyptus, verts ou morts, mais près de l’eau.
Quand la saison de reproduction commence, les deux partenaires du couple se font des offrandes de nourriture et paradent. Le mâle élargit ses épaules et gonfle les plumes de la poitrine et du croupion, tout en agitant sa queue déployée. Ces parades sont accompagnées de bavardages.

La femelle dépose 2 à 4 œufs blancs. L’incubation dure environ 19 à 20 jours, assurée par la femelle. Le mâle la nourrit parfois, mais elle laisse le nid brièvement pour aller se nourrir elle-même.
Les poussins sont couvés et élevés par la femelle pendant les premiers jours, et ensuite, les deux parents partagent le nourrissage des jeunes.
Les jeunes abandonnent le nid au bout de cinq semaines après la naissance et deviennent indépendants un mois plus tard. Ils restent en groupe familial jusqu’à la prochaine saison de reproduction.