English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Perruche royale
Alisterus scapularis

Ordre des Psittaciformes – Famille des Psittacidés

BIOMETRIE :
L : 41-43 cm
Poids : 195-275gr

LONGEVITE : Jusqu’à 25 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La perruche royale est la plus grande de cette famille. Elle est endémique de l’est de l’Australie.
Le mâle adulte a un beau plumage de couleur vive. Il a la tête, le cou et les parties inférieures rouge orangé. Sur les parties supérieures, le dos et les ailes sont vert vif. Les scapulaires présentent une tache de couleur beaucoup plus claire, vert très pâle. Le croupion, le bas du dos et le bas de la nuque sont d’un beau bleu. Le bas-ventre est légèrement barré de vert foncé. La queue et les sous-caudales sont vert bouteille foncé. Les rectrices centrales sont presque noires. La queue mesure environ 20 cm de longueur. Sur le dessous des ailes, les petites couvertures sont bleues, et les rémiges sont vert bouteille foncé. 
Le mâle a la mandibule supérieure rouge et l’autre grise. L’extrémité du bec est noire. Les yeux sont jaunes. Les pattes et les doigts sont gris.

Ang: Australian King Parrot
All : Königssittich
Esp : Papagayo Australiano
Ital :  Parrocchetto reale australiano
Nd : Australische Koningsparkiet
Russe : Австралийский королевский попугай

Photos de Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD volume 4 by Josep del Hoyo, Andrew Elliot and Jordi Sargatal – LYNX EDICION – ISBN 8487334229

PARROTS OF THE WORLD – An Identification Guide – by Joseph M. Forshaw – Princeton University Press – ISBN 0691092516

Avibase (Lepage Denis)

Birds in backyards (Birds Australia and Australian Museum)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Psittaciformes

Sommaire fiches 

 

Le femelle ressemble au mâle, mais elle a la tête et les sus-caudales d’un vert terne. La gorge et la poitrine sont vertes, légèrement teintées de rouge sur le haut de la poitrine. Le bec est noirâtre.

L’immature ressemble à la femelle jusqu’à l’âge de six mois. Ensuite, le mâle a la tête qui devient rouge. Il obtient son plumage d’adulte vers 16 mois, mais il faudra 14 mois de plus pour qu’il ait le plumage adulte complet. Il ne pourra se reproduire que vers trois ans, alors que la femelle atteint sa maturité sexuelle à l’âge de un an.

Il existe une sous-espèce, de taille différente mais similaire en plumage, Alisterus scapularis minor qui est plus petite d’environ 5 cm. Elle vit dans le nord-est de l’Australie.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La perruche royale émet un « crassak-crassak…crassak-crassak » aigu en vol. Le cri d’alarme est un cri perçant dur et métallique. Les mâles posés lancent un « pwee-eet…pwee-eet » haut-perché. La femelle est silencieuse, mais elle peut occasionnellement émettre des caquetages gutturaux.

HABITAT :
La perruche royale se trouve dans les forêts humides et denses, les zones boisées d’Eucalyptus, les forêts pluviales, mais elle fréquente aussi les parcs et les jardins urbains, ainsi que les cultures. Elle peut vivre dans les forêts d’altitude jusqu’à 1600m, mais en général, elle est plutôt en dessous de 1000 mètres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La perruche royale vit depuis le nord et le centre du Queensland jusqu’au sud de Victoria.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La perruche royale se nourrit surtout dans les arbres. C’est une espèce arboricole qui vient au sol pour boire et récupérer les graines tombées. Cette perruche est moins bruyante et active que les autres espèces. Elle peut causer des dommages dans les vergers quand elle s’y nourrit en groupes. Elle se nourrit en silence dans la végétation.
Si elle est dérangée, elle s’envole dans la forêt. Elle est souvent vue en couple ou en petits groupes.

Pendant la saison de reproduction, le mâle effectue quelques parades. Il tend son corps, plaque son plumage, mais gonfle les plumes de la tête. Ensuite, il secoue ou fait claquer ses ailes afin de montrer ses fines barres vertes. Pendant ces parades, il émet des cris durs, et contracte ses pupilles pour accentuer la couleur jaune de ses yeux. La femelle répond par les mêmes gestes, balançant sa tête et demandant de la nourriture. Habituellement, le mâle régurgite de la nourriture pour elle. Les couples restent unis pour la vie.

La perruche royale est plutôt sédentaire, mais les oiseaux du sud de l’habitat effectuent des déplacements altitudinaux, passant des hauteurs aux contrées plus basses en hiver.

VOL :
La perruche royale a un vol direct avec des battements profonds et rythmés. Quand elle vole à travers les cimes des arbres, elle effectue des virages brusques en inclinant son corps, et elle déploie sa queue partiellement pour se poser.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La perruche royale se reproduit d’août à janvier, suivant l’endroit. Elle nidifie dans la forêt dense, dans un trou d’arbre, de préférence dans un tronc d’Eucalyptus. La cavité peut être très profonde, avec une entré à 10 mètres au-dessus du sol, mais les œufs sont déposés presque au niveau du sol. Le nid est en général tapissé de poussière de bois pourri ou de copeaux de bois mâchés.

La femelle dépose 4 à 6 œufs légèrement brillants. L’incubation dure environ 20 jours, assurée par la femelle seule. Le mâle prend soin d’elle pendant cette période.
Les deux parents nourrissent les poussins nidicoles. Les jeunes quittent le nid à l’âge d’environ 5 semaines.
A la fin de la saison de reproduction le groupe familial se disperse, et les immatures se rassemblent en groupes de 30 oiseaux ou plus, et endommagent les vergers et les récoltes.

ALIMENTATION :
La perruche royale se nourrit de noix et de graines, particulièrement des graines d’eucalyptus et d’acacias, mais aussi provenant d’une grande variété de plantes. Elle consomme aussi des fruits et des baies, du nectar, des bourgeons et des jeunes pousses, ainsi que des insectes et leurs larves.

PROTECTION/MENACES/ STATUTS :
La perruche royale a des populations stables et même récemment en augmentation, probablement due à la disponibilité de nourriture dans les jardins, et les oiseaux survivent ainsi à l’hiver. Les humains leur procurent aussi de la nourriture.

La perruche royale est aussi appréciée en tant qu’animal domestique, mais son bavardage est limité.