English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Pie bavarde
Pica pica

Ordre des Passériformes – Famille des Corvidés

QUELQUES MESURES :
L : 46-50 cm 
Env : 56-61 cm 
Poids : M : 185-245 gr – F : 160-240 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La pie bavarde est un oiseau noir et blanc à longue queue. L’adulte a la tête, la poitrine, le dos et le bas-ventre noirs. Les ailes et la queue présentent un plumage iridescent bleu-vert métallique. On peut voir de grandes taches blanches sur les scapulaires, et des marques blanches sur les primaires, visibles sur les ailes déployées. L’abdomen est d’un blanc pur. La queue est longue, graduée, avec une bande a reflets violets près de l’extrémité.

Ang : Eurasian magpie
All : Elster
Esp : Urraca Común
Ital : Gazza comune europea
Nd: Ekster
Russe: Сорока
Sd: Skata

Texte et photos de Nicole Bouglouan

Sources :  

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 14 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions –
ISBN: 9788496553507

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

 

Accueil

Page Corvidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Le bec puissant est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirs.
Les deux sexes sont semblables en plumage, mais le mâle est plus grand que la femelle.

Le juvénile ressemble aux adultes avec un plumage plus terne, moins de plumes brillantes et la queue plus courte.

On trouve plusieurs races à l’intérieur du vaste habitat. Elles diffèrent au niveau de l’intensité des reflets sur les parties noires et de la répartition du blanc sur les ailes, et pour la taille et la longueur de la queue. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La pie bavarde a pour cri typique un bavardage criard « chack-chack-chack-chack-ckack ». C’est un oiseau très bruyant quand il est en groupes, lançant de rapides et nasillards « mag ?mag ?mag ? » ou « yak-yak-yak ».

HABITAT :
La pie bavarde vit dans les zones agricoles, les bosquets, les zones ouvertes ou légèrement boisées, les prairies et les abords des montagnes, les parcs et les jardins, même en ville.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La pie bavarde vit en Eurasie, de l’ouest de l’Europe jusqu’au Japon et en Afrique du Nord.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La pie bavarde est souvent associée au bétail, se perchant sur le dos des animaux pour se nourrir des tiques qu’elle picore dans leur pelage. Elle se nourrit habituellement sur le sol, cherchant des insectes. Elle stocke souvent de la nourriture, faisant un petit trou avec le bec dans le sol, et y régurgitant de la nourriture. Ensuite, elle couvre le trou pour un ou deux jour, pour un usage ultérieur.

La pie bavarde est parfois comique sur le sol. Elle marche avec de grands pas, et saute souvent de côté quand elle est excitée. Sur le sol, la queue est tendue et levée, rarement déployée.

La pie bavarde forme un couple aux liens solides qui durent longtemps. La parade nuptiale voit le mâle offrir de la nourriture à la femelle.
La pie bavarde est monogame et nidifie généralement en solitaire, mais on peut aussi la trouver en petites colonies lâches.
Elle est grégaire en dehors de la période de reproduction. Elles se rassemblent en groupes bruyants en hiver, se poursuivant dans les branches, et paradant tout en criant. Elles poursuivent les prédateurs et dérobent de la nourriture aux autres espèces.

La pie bavarde est résidente toute l’année dans son habitat, mais quelques oiseaux peuvent se déplacer vers le sud ou vers de plus basses altitudes en hiver.

VOL :
La pie bavarde effectue un vol direct avec de lents mais fermes battements d’ailes. Son vol est plus faible que celui des autres corvidés, et plutôt moins régulier à cause de la longueur de la queue. Elle vole d’arbre en arbre de façon ondulante.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Les deux adultes construisent le nid en cinq à six semaines. Le nid est une coupe de boue tapissée d’herbes, radicelles et poils, à l’intérieur d’une grande et volumineuse structure, faite de solides brindilles de bois, parfois épineuses. Le nid a deux entrées, et se situe dans un arbre ou un buisson, à quelques mètres de hauteur au-dessus du sol.

La femelle dépose 4 à 9 œufs gris-vert tachetés de brun foncé. L’incubation dure environ 16 à 21 jours, assurée par la femelle. Elle est nourrie par le mâle pendant cette période. Les deux parents nourrissent les poussins nidicoles, et le mâle protège le nid.
Les jeunes quittent le nid à l’âge de 25 à 29 jours, et ils ont un vol faible qui les mène très vite à couvert dans le feuillage. Les groupes familiaux restent unis jusqu’à l’automne.
Cette espèce produit une seule couvée par an.
Il arrive que le nid soit parasité par le Coucou geai. 

ALIMENTATION :
La pie bavarde est omnivore, se nourrissant surtout d’insectes. Mais elle consomme aussi des graines de conifères après la période de reproduction. Elle se nourrit aussi de baies, graines et noisettes en hiver. Elle mange des détritus, des œufs et des oisillons, ainsi que de petits rongeurs.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La pie bavarde est encore considérée comme nuisible et peut-être tuée dans certains endroits. Elle est vulnérable aux pesticides. Malgré tout cela, elle reste commune et largement répandue.     

Autres

images

Adulte en train de nourrir un jeune

Séquence de 15 images