English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Tantale ibis
Ang: Yellow-billed Stork
All: Nimmersatt
Esp: Tántalo Africano
Ita: Tantalo africano
Nd: Afrikaanse Nimmerzat
Sd: Afrikansk ibisstork

Photographes:

Callie de Wet
Flickr Galleries

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries & Flickr Rainbirder

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Ingo Waschkies
My bird pictures on Pbase

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

ROBERTS BIRDS OF SOUTH AFRICA by G. R. Mc Lachlan and R. Liversidge – The Trustees of the John Voelcker Bird Book Fund – ISBN: 0620031182

BIRDS OF EAST AFRICA vol 1 by C.A.W. Guggisberg – Mount Kenya Sundries Ltd. – ISBN: 9966889051

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

Wikipedia, the free encyclopaedia

Birds of Southern Africa (Tony Roocroft)

PLANETOFBIRDS.COM

Welcome to WhoZoo (Jill Foley)

 

Accueil

Page Famille Ciconiidés

Sommaire fiches

 

Tantale ibis
Mycteria ibis

Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ciconiidés

INTRODUCTION :
Le Tantale ibis fait partie de la tribu Mycteriini qui comprend les genres Mycteria et Anastomus. Il était auparavant placé dans le genre Ibis car il ressemble superficiellement aux membres de cette famille, mais ses comportements et certains critères sont typiques des Ciconiidés.
Le Tantale ibis possède un bec spécialisé qui lui permet de se nourrir grâce au toucher. Il se trouve souvent en petits groupes sur les rives sableuses des lacs et des fleuves peu profonds. Il se reproduit en colonies.
L’espèce vit en Afrique subsaharienne où elle est principalement résidente.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 95-105 cm
Envergure : 150-165 cm
Poids : M : 2300 gr – F : 1900 gr

Le Tantale ibis est une grande cigogne au plumage gris-blanc rosâtre. Les rémiges et les rectrices sont noires. Le long cou est blanc grisâtre.
En plumage nuptial, la peau nue de la face est rouge et s’étend au-delà de l’œil. Les couvertures alaires et le dos sont teintés de rose.

Le long bec jaune vif est épais à la base et légèrement courbé vers le bas à l’extrémité. Les yeux sont brun foncé. Les longues pattes et les doigts sont roses.
Mâle et femelle sont identiques au niveau du plumage, mais le mâle est légèrement plus grand.

Le juvénile est plutôt brun foncé avec les parties inférieures blanches. Les parties nues sont beaucoup plus ternes que chez l’adulte et les yeux sont gris pâle.
L’immature est plus terne que les adultes avec également les yeux clairs.

Juvénile
Immature

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Tantale ibis se trouve en Afrique subsaharienne et dans la zone côtière du centre-ouest de Madagascar. Il vagabonde jusqu’au Maroc, en Tunisie et en Egypte.

HABITAT :
Le Tantale ibis fréquente une grande variété d’habitats humides tels que lacs, fleuves, marécages, estuaires, lagunes, vasières marines et rizières.
Il est moins commun dans les zones forestières, mais il lui arrive de fréquenter les savanes boisées. Il nidifie quelquefois en ville, et quelques colonies sont parfois associées aux habitations humaines.
Il se nourrit dans les eaux peu profondes, entre 10 et 40 centimètres de profondeur, mais il évite les zones inondées et les vastes étendues d’eau plus profondes, non adaptées à sa façon de se nourrir.    

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Tantale ibis est habituellement silencieux en dehors de la période de reproduction. A ce moment-là, il produit un son fort, long et nasillard qui rappelle le grincement d’une charnière, ainsi que des sifflements, des grognements bas et des gémissements autour du nid. Les parades sur le site de nidification sont accompagnées de claquements du bec.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Tantale ibis se nourrit de petits poissons d’eau douce avalés entiers. Il consomme aussi des insectes aquatiques, des crabes, des vers, des crustacés et des grenouilles, et quelquefois des petits mammifères et des petits oiseaux.

Il se nourrit en pataugeant ou en marchant dans l’eau peu profonde, sondant avec son long bec entrouvert. Il utilise son sens du toucher pour localiser et capturer les proies. Dès que le bec touche un organisme, un claquement provoqué par un réflexe naturel entraine la fermeture des mandibules. L’oiseau relève alors la tête pour avaler sa proie entière.

Le Tantale ibis utilise aussi la méthode typique qui consiste à remuer le sable ou la végétation du fond de l’eau avec une patte, puis l’autre, afin d’en faire sortir les proies qui s’y cachent. Il profite également des organismes dérangés par le passage des grands animaux tels que les hippopotames et les crocodiles qui se déplacent dans l’eau.
Lorsqu’il ne se nourrit pas, il se repose sur les rives sableuses en compagnie de hérons, spatules et autres grands oiseaux aquatiques.

Le Tantale ibis est très grégaire y compris pendant la saison de reproduction. Il se reproduit généralement en petites colonies installées dans des arbres.
Il a un vaste répertoire de parades nuptiales comme toutes les espèces du genre Mycteria. Le mâle sélectionne un site de nidification et une femelle tente de s’approcher. Plusieurs parades typiques comprennent la parade du lissage des plumes pendant laquelle le mâle fait semblant de lisser les plumes de chacune de ses ailes avec son bec qui, en réalité, ne les touche pas.
Une autre parade montre le mâle debout sur le nid, en train de se pencher en avant vers les fondations de la structure pour attraper et relâcher des brindilles à intervalles réguliers, tout en bougeant la tête et le cou d’un côté à l’autre entre chaque action.

La femelle effectue aussi des parades. Elle marche avec le corps tendu horizontalement tout en étendant les ailes vers le mâle. Une fois près de lui, elle ouvre légèrement le bec tandis que le cou est tendu vers le haut.
Si elle est acceptée par le mâle, elle entre dans le nid tout en refermant ses ailes, tandis que le mâle continue son lissage de plumes fictif. Les deux oiseaux sont debout l’un près de l’autre dans le nid. L’accouplement est accompagné de claquements du bec de la part du mâle.
Un nouveau couple se forme chaque année. Les nids ne sont pas réutilisés car souvent détruits par les autres oiseaux qui viennent là pour récupérer des matériaux.

Le Tantale ibis est largement résident dans sa distribution, et il n’effectue que quelques déplacements locaux en fonction des saisons. L’espèce ne migre probablement qu’à l’intérieur du continent.
Il vole avec les pattes et le cou bien tendus, et comme la majorité des Ciconiidés, il utilise ses grandes ailes pour planer car il n’est pas capable physiquement de maintenir longtemps un vol battu. Ils ne volent pas en formation particulière lorsqu’ils sont en groupes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le Tantale ibis commence à se reproduire vers la fin de la saison des pluies, mais il se reproduit aussi pendant la saison sèche dans les régions plus arides, si les ressources de nourriture sont suffisantes.
Il nidifie en colonies mixtes composées d’autres espèces, souvent des hérons et d’autres espèces aquatiques. Ces colonies sont habituellement composées de 10 à 20 couples, occasionnellement davantage, jusqu’à 50 couples, avec les nids espacés de 1 à 3 mètres.
Les deux adultes construisent un nid relativement petit en haut des arbres, souvent des acacias, des bombax ou des baobabs, quelquefois sur des branches au-dessus de l’eau.

La femelle dépose entre 2 et 4 œufs, 3 en général. Les deux adultes incubent pendant environ 30 jours. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet blanc. Ils sont nourris par les deux parents par régurgitation de poisson. Ils régurgitent aussi de l’eau dans les becs ouverts des juvéniles.
Les jeunes quittent le nid au bout de 50-55 jours après l’éclosion, mais ils y reviennent pour être nourris, et ils y dorment avec leurs parents pendant une période de 1 à 3 semaines. Ils seront sexuellement matures vers l’âge de 3 ans.

Immature

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Tantale ibis a une vaste distribution dans laquelle il est commun ou abondant, mais il n’est que localement commun dans le centre ouest de Madagascar.  
La population globale n’a pas été estimée, mais elle décline d’une façon générale, avec des nombres stables localement. En dépit de sa tolérance envers les changements naturels de l’habitat, l’espèce est menacée par le braconnage et par la réduction de son habitat dans l’est de l’Afrique.
Mais actuellement, la population du Tantale ibis n’est pas considérée comme menacée.