English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Tyranneau des torrents
Ang: Torrent Tyrannulet
All: Sturzbach-Kleintyrann
Esp: Piojito Guardarríos
Ita: Tiranno piccolo di torrente
Nd: Bergbeektachuri
Sd: Forsdvärgtyrann

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 9 - by Josep del Hoyo - Andrew Elliot - David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334695

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

BIRDS OF SOUTH AMERICA – Passerines - by Robert S. Ridgely and Guy Tudor – HELM Field Guides – ISBN: 9781408113424

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

PLANETOFBIRDS.COM

Wikipedia, the free encyclopaedia

HBW Alive

 

Accueil

Page Famille Tyrannidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Tyranneau des torrents
Serpophaga cinerea

Ordre des Passériformes – Famille des Tyrannidés

INTRODUCTION :
Le Tyranneau des torrents est un petit tyran de la sous-famille des Elaeniini dans la grande famille des Tyrannidés.
Il est assez commun le long des cours d’eau et des fleuves au débit rapide, souvent perché sur des rochers au milieu du torrent ou sur une branche qui surplombe l’eau. Il agite alors sa queue et la relève nerveusement.
Cette espèce est plutôt commune à travers sa distribution en Amérique Centrale et du Sud.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures : 
Longueur : 11 cm
Poids : 7-8 gr

L’adulte de la race nominale ici représentée a le dos et le croupion gris-noir. Le dessus des ailes est également noir, et présente deux barres alaires blanchâtres étroites. Les rémiges les plus internes sont bordées de blanc. La queue est noire.
Sur les parties inférieures, le menton et la gorge sont blanchâtres. Le dessous est blanc grisâtre avec la poitrine et les flancs un peu plus foncés. Le bas de l’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blancs.
Sur la tête, la calotte, la nuque et les côtés sont noirs. Une rayure blanche est présente sur la calotte, mais elle est souvent cachée.
Le bec, les pattes et les doigts sont noirs. Les yeux sont brun foncé. Les pattes sont robustes et bien adaptées aux zones rocheuses que l’oiseau fréquente quotidiennement.

Les deux adultes sont semblables, mais la femelle a le sommet de la tête plus gris, et la rayure de la calotte est moins visible ou absente.
Le juvénile a la tête plus brune, une teinte brunâtre sur les parties supérieures et les barres alaires plutôt chamoisées.   

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Tyranneau des torrents a deux sous-espèces reconnues.
S.c. grisea (non représentée) se trouve au Costa Rica et dans l’ouest du Panama. Cette race est beaucoup plus petite et plus pâle que la race nominale. La calotte présente une rayure blanche plus petite.  

S.c. cinerea (décrite plus haut et représentée) se trouve sur les versants des Andes depuis la Colombie et le Venezuela (Mérida), et vers le sud jusqu’en Bolivie (La Paz, Cochabamba).

HABITAT :
Le Tyranneau des torrents est commun le long des torrents et des rivières de montagne au cours rapide. Il est présent dans les zones forestières mais aussi en terrain semi-découvert. Il fréquente les bordures rocheuses des cours d’eau entre 700 et 2800 mètres d’altitude, bien qu’il ait été observé jusqu’à 3700 mètres selon la distribution.
Les nombres vont décroissant en allant vers la base des contreforts des collines où les cours d’eau ont un débit moins rapide.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Tyranneau des torrents émet des « seep » aigus et sonores, quelque fois en séries et audibles au-dessus du bruit des flots.
Le chant est un duo de « chip » répétés ou « seek-ti,ti,ti,ti,ti,ti ». Ce chant est plus bas lorsqu’il est émis à l’aube depuis un perchoir, tandis que l’oiseau est pratiquement immobile.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Tyranneau des torrents est un insectivore qui se nourrit principalement d’insectes volants tels que libellules, phalènes, éphémères et trichoptères.
Il se nourrit souvent en vol, mais il s’élance aussi brusquement depuis les rives après des insectes à la surface de l’eau, sur un rocher ou sur la végétation pour y capturer sa proie.
Il est souvent posé sur les rochers au milieu du cours d’eau et agite nerveusement sa queue. Ils se nourrissent en couples et patrouillent sur de petites portions du torrent.

Le Tyranneau des torrents est monogame et défend son territoire. Pendant la saison de reproduction, le mâle chante et parade. Il dresse parfois les plumes de la calotte pour faire apparaitre la rayure blanche souvent cachée.

Les couples sont sédentaires et restent habituellement près de l’eau, ou s’aventurent de temps en temps jusqu’aux pâturages voisins.
Le vol direct est bas au-dessus de l’eau et en général plutôt rapide.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie en fonction de la distribution. Le Tyranneau des torrents se reproduit entre janvier et juin au Costa Rica, entre mai et septembre en Colombie, et de juin à octobre au Pérou.
Le nid, construit par les deux adultes, est une coupe recouverte de mousse sur la partie extérieure, tandis que l’intérieur est tapissé de plumes duveteuses. Ce nid est situé et attaché sur une branche ou de la végétation qui surplombe l’eau, à une hauteur variant de 1 à 4 mètres.

La femelle dépose 2 œufs chamois clair et incube seule pendant 15 à 18 jours. Les deux parents nourrissent ensuite les poussins et les élèvent. Deux semaines plus tard, ils sont emplumés et ils quittent le nid à l’âge de 17 jours. Ils restent en général en groupe familial pendant 5-6 semaines pour ensuite se disperser vers d’autres parties du torrent ou de la rivière.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Tyranneau des torrents est en général commun à travers sa distribution, mais il peut être rare au Pérou. Il est présent dans plusieurs zones protégées au Costa Rica, en Colombie, au Venezuela, au Pérou et en Bolivie.
Cependant, l’envasement de quelques cours d’eau peut affecter l’espèce, tout comme la construction de réservoirs et de barrages hydroélectriques qui entrainent des dérangements et sont la cause de déplacements des oiseaux vers des zones plus basses.
Mais actuellement, le Tyranneau des torrents n’est pas considéré comme espèce menacée.