English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Vautour oricou
Torgos tracheliotus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

BIOMETRIE :
L : 95 à 115 cm
Env : 255 à 290 cm
Poids : 5400 à 9400 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 30 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le vautour oricou est très grand. Dans l’Est de l’Afrique, il est en général beaucoup plus petit (6200 gr).
La couleur de sa tête et de son cou puissant est plutôt rose, mais dépend de son humeur et de la température. La tête et le cou sont nus, dépourvus de plumes. Le bec est très puissant et noir, spécialement adapté pour déchirer les chairs. Les doigts sont gris.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
En Afrique du sud et en Namibie, les effectifs du vautour oricou ont réduit, suite à des empoisonnements par les produits agricoles. Ils sont tués et persécutés, considérés comme des oiseaux  « sales ». Ils sont victimes d’électrocution sur les lignes à haute tension.  

Ang : Lappet-faced Vulture
All : Ohrengeier
Esp: Buitre Orejudo
Ital: Avvoltoio orecchiuto
Nd: Oorgier
Russe: Африканский ушастый гриф
Sd: Örongam

Photographes:

Steve Garvie
Son site: RAINBIRDER Photo galleries

Yves Thonnérieux
Son site: NATUR’AILES

Tom Merigan
Son site: Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

BirdLife International (BirdLife International)

ARKive (Christopher Parsons)

 

Accueil

Page rapaces

Autre lien: Les vautours de l'Ancien Monde

Sommaire fiches

 

 

Son plumage est sombre, pratiquement noir sur les ailes, brun clair à blanc sur les flancs et sur les cuisses.

Les juvéniles sont bruns avec un peu de duvet sur la tête, leur bec est couleur corne sombre, et ils n’ont pas de zones pâles sur les parties inférieures.

On trouve trois sous-espèces :
T.t. tracheliotus, du SO Maroc, S Mauritanie, vers l’est jusqu’en Ethiopie et au Kenya, vers le sud jusqu’en Afrique du Sud.  
T.t. nubicus, en Egypte et au Soudan.
T.t. negevensis, au sud d’Israël et Péninsule Arabe.

CRIS ET CHANTS :
Le vautour oricou est habituellement silencieux.

HABITAT :
Le vautour oricou vit dans les steppes et le désert, où il peut trouver des arbres isolés au sommet desquels il peut faire son nid (acacias rabougris présentant un sommet assez large et plat). Il lui faut des régions ouvertes et arides, y compris montagnes et semi-désert. Il se reproduit à plus de 2800 m.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Sud Ouest du Maroc, Sud de la Mauritanie à l’Ethiopie, Kenya jusqu’à l’Afrique du Sud.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le vautour oricou vit habituellement en couple, mais on peut voir des rassemblements de plus de 50 individus avec d’autres rapaces, autour des carcasses ou à l’eau. Il domine tous les autres rapaces autour de la carcasse, avec des attaques bondissantes, mais il passe souvent plus de temps dans ce comportement qu’à se nourrir, y revenant plus tard.

En compagnie d'un Vautour Africain à droite.

Il utilise son bec puissant pour déchirer peau et tendons. Il lui arrive aussi de voler aux autres rapaces présents, les morceaux qu’ils viennent d’arracher à la carcasse. Il attaque le repas souvent le premier, étant le plus habilité à percer la peau pour démarrer la curée. Son énorme bec déchire aisément les chairs, et comme il n’a pas de plumes sur le cou, il peut explorer profondément l’intérieur des carcasses sans que son plumage finisse maculé de sang.

Le vautour oricou vit souvent en solitaire, mais on le rencontre parfois en petits groupes. S’il peut vivre 30 ans à l’état sauvage, il peut atteindre 50 ans en captivité.

Il n’y a pas de mouvements réguliers de migrations, excepté en Afrique de l’Ouest où il se déplace vers le nord pendant la saison des pluies, et vers le sud pendant la période sèche.

VOL :
Le vautour oricou vole en décrivant des cercles, avec les ailes aplaties, la main étant un peu pendante. En vol plané, il garde les ailes à plat, peu fléchies vers l’arrière.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le vautour oricou se reproduit en général à la saison sèche.
Les couples nichent isolément, et construisent un grand nid plat et volumineux (2 m de diamètre), avec de petites branches, au sommet d’un épineux. L’intérieur est tapissé d’herbes sèches.

La femelle dépose un seul œuf dans une dépression au centre du nid. L’incubation dure environ 7 à 8 semaines, assurée par les deux parents. Le poussin est d’abord couvert de duvet blanc, sauf sur la tête et le cou qui sont gris. Le second duvet est gris. Le plumage apparaît au bout de 125 à 135 jours. Il peut être nourri régulièrement par ses parents pendant encore une année.

ALIMENTATION :
Le vautour oricou se nourrit de charognes, de fragments de peau et d’os, arrachés à des carcasses de toutes tailles. Il se nourrit souvent d’ordures, il peut tuer quelques petits animaux, surtout des oisillons, mais il « pirate » aussi d’autres rapaces.