English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Autour des palombes
Ang: Northern Goshawk
All: Habicht
Esp: Azor Común
Ita: Astore comune
Nd: Havik
Sd: Duvhök

Photographes:

José Luis Beamonte
Pájaros de España

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Otto Plantema
Trips around the world

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270

vibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Audubon

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

ARKive (Christopher Parsons)

Bird Web (Seattle Audubon Society)

Pájaros de España (JL Beamonte)

Hawk Mountain

Global Raptor Information Network - Working to Conserve Birds of Prey in nature

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

The Peregrine Fund

European Raptors Biology and Conservation

 

Accueil

Page famille Accipitridés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Autour des palombes
Accipiter gentilis

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

INTRODUCTION:
L’Autour des palombes fait partie du 6ème groupe dans le classement de la famille des Accipitridés. Cette espèce, et plus particulièrement la femelle, est la plus grande du genre Accipiter.
Ce rapace est un chasseur agile et habile. Il peut effectuer une attaque directe sur un oiseau en vol en le poursuivant à grande vitesse, ou en planant très haut dans les airs pour ensuite glisser et le poursuivre. La proie est capturée et tuée avec les serres robustes.
L’Autour des palombes est largement répandu à travers sa vaste distribution, aussi bien en Eurasie qu’en Amérique du Nord. Il est assez commun en fauconnerie, entrainant des prélèvements illégaux au nid. Mais actuellement, les populations semblent stables en dépit de plusieurs menaces potentielles ou existantes.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 46-63 cm
Envergure : 89-122 cm
Poids race « gentilis » : M : 517-1110 gr – F : 820-2200 gr
Poids race « atricapillus » : M : 677-1010 gr – F : 758-1210 gr

L’Autour des palombes est un rapace puissant aux ailes courtes et arrondies et à la queue plutôt longue.
L’adulte a les parties supérieures gris brunâtre ou gris ardoisé, tandis que les parties inférieures sont gris pâle et intensément barrées de noirâtre sur la poitrine, les couvertures sous-alaires et la culotte. La gorge présente plutôt des stries verticales qui s’étendent jusqu’à la région malaire. Les couvertures sous-caudales sont blanches et ébouriffées.
Les rémiges et les rectrices sont gris pâle avec des barres sombres très nettes.

La tête est noire avec une bande blanche très évidente qui part du front en passant au-dessus des yeux pour finir sur la partie postérieure de la calotte. Cette bande est finement striée de noir.
Le bec crochu est noir avec la cire jaune pâle. Les yeux sont orange jaunâtre chez la femelle et rouge-orange chez le mâle. Les pattes et les doigts sont jaunes avec les serres noires.

La femelle est plus grande et plus lourde que le mâle. Elle a les parties supérieures brun grisâtre mais plus brunes.
Le juvénile a les parties supérieures brunes et le dessous chamois clair ou blanchâtre, strié de brun foncé. Sur la tête, le sourcil blanc est moins net, plutôt chamois clair, et plus court que chez les adultes.
L’immature a les yeux jaunes jusqu’à l’âge de 4 ans.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
L’Autour des palombes a dix sous-espèces reconnues.
A.g. gentilis (décrit plus haut) se trouve en Europe (excepté le nord-est et le sud-est), et dans le nord du Maroc.

A.g. buteoides se trouve dans l’extrême nord de l’Eurasie depuis le nord de la Suède vers l’est jusqu’à la rivière Lena en Sibérie. Il hiverne vers le sud jusqu’au centre de l’Europe et dans le centre de l’Asie. Cette race est plus grande que « gentilis » mais avec un plumage semblable.

A.g. albidus se trouve dans le nord-est de la Sibérie jusqu’au Kamtchatka. Cette race  est très claire et existe sous deux formes de plumages, l’un presque blanc et l’autre avec le dessus gris pâle et le dessous légèrement barré.

A.g. schvedowi se trouve dans le sud de l’Oural vers l’est jusqu’au nord-est de la Chine et la région de l’Amour. Cette race est plus petite que « gentilis » avec le dessous finement mais intensément barré.

A.g. fujiyamae se trouve au Japon. Il est plus petit que le précédent avec le plumage davantage barré sur le bas-ventre et souvent les yeux jaunes.

A.g. arrigonii se trouve en Corse et en Sardaigne.

A.g. marginatus se trouve en Italie et dans les Balkans, vers l’est jusqu’au Caucase  et au nord de l’Iran.

A.g. atricapillus se trouve en Amérique du Nord depuis l’Alaska vers l’est à travers le Canada jusqu’au nord du Québec, au Labrador et à Terre-Neuve, et vers le sud jusqu’au sud-ouest ainsi que dans l’est des Etats-Unis. Cette race a le sourcil blanc plus large et les yeux d’un rouge profond.

A.g. laingi se trouve sur l'archipel Haida Gwaii, anciennement îles de la Reine-Charlotte et sur l’Ile de Vancouver dans l’ouest du Canada. Cette race est plus foncée et plus intensément barrée que la précédente.

A.g. apache se trouve dans le sud-ouest des Etats-Unis (Arizona et sud-ouest du Nouveau Mexique) et dans l’ouest du Mexique. Cette race est plus grande et plus sombre que la race « atricapillus ».    

A.g. atricapillus

HABITAT :
L’Autour des palombes fréquente les bois matures, conifères et feuillus ou mixtes, où il est surtout visible près des lisières.
Cette espèce se trouve aussi bien en plaine qu’en montagne, depuis le niveau de la mer jusqu’à 3000 mètres d’altitude dans les bois.
Pour chasser, il préfère les clairières qui lui procurent davantage de proies.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Autour des palombes est plus loquace pendant la saison de reproduction. Les adultes émettent des « kik-kik-kik-kik-kik » sonores, rapides et répétés en guise d’alarme et de cri de contact, en général près du nid. Un autre son « eeeeh » semblable à celui de la Buse variable, est utilisé comme contact entre les deux partenaires. Lorsqu’il s’envole, il émet un court « tsjitt ».
Les juvéniles réclament de la nourriture par des « whee-oo, whee-oo, whee-oo » haut-perchés.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Autour des palombes se nourrit principalement d’oiseaux, petits ou de taille moyenne, mais il capture aussi des lièvres et d’autres vertébrés comme les lézards dans le centre de l’Espagne. Mais son régime dépend de la région et de la saison.
Dans les parties nord de la distribution, il se nourrit surtout de gallinacés forestiers et de Corvidés. Dans d’autres régions, pigeons, grives et étourneaux sont parmi les proies habituelles. Pendant la reproduction, il capture de nombreux poussins et juvéniles d’autres espèces d’oiseaux.
Quelques mammifères, y compris lièvres, lapins, écureuils et rats font partie du régime sur les aires d’hivernage en Finlande.

L’Autour des palombes chasse en volant en rase-mottes, mais il est capable d’effectuer des pointes à grande vitesse sur une distance de 500 mètres avant de capturer sa proie sur le sol avec les serres. Il chasse également depuis des perchoirs cachés dans la végétation. Il patrouille souvent le long des lisières des forêts ou dans les prairies, volant bas pour surprendre sa proie. Il attaque avec un vol court suivi d’un vol à grande vitesse et finit souvent dans les branches tandis qu’il poursuit une proie.

Pendant la saison de reproduction, l’Autour des palombes effectue des parades aériennes spectaculaires au-dessus du site de nidification. Les adultes glissent et décrivent des cercles dans les airs, tandis que les plumes sous-caudales ébouriffées sont déployées sur les côtés de la base de la queue. Des poursuites et des séries de plongeons peu profonds et de vols ascendants sont également effectuées, un peu comme des « danses » en vol ondulant.
Les couples sont monogames avec des liens qui durent longtemps. En prévision de la ponte, le mâle nourrit régulièrement la femelle.

L’Autour des palombes est en général sédentaire, bien que les populations des régions les plus au nord de l’Amérique du Nord, du nord de l’Europe et de la Russie soient des migrateurs partiels. Dans les régions arctiques, ils se déplacent en fonction de la disponibilité des proies. Ces déplacements ne sont pas très longs et se déroulent sur quelques centaines de kilomètres. Ils quittent les aires de reproduction en octobre-novembre et reviennent en mars-avril.

Le vol de l’Autour des palombes est puissant. En général, il plane dans les courants thermiques, mais pendant les migrations, il alterne battements d’ailes et glissés.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La construction du nid commence au début des parades nuptiales, et la femelle en fait la majeure partie. Le nid est situé dans un grand arbre, en général sur une branche horizontale dans une fourche ou près du tronc. Il est fait avec des rameaux de bois et la coupe de 90 centimètres de diamètre est tapissée de copeaux d’écorce.
Le couple entretient habituellement plusieurs nids à l’intérieur du territoire, et les utilisent alternativement. Ils nidifient en couples isolés.

La femelle dépose 3-4 œufs entre début avril et début juin. L’incubation dure 35-38 jours, effectuée surtout par la femelle. A la naissance, les poussins duveteux sont couvés pendant plusieurs jours (9-14) et plus tard, uniquement la nuit jusqu’à l’âge de 24 jours. Ils quittent le nid au bout de 36 à 42 jours après l’éclosion. Ils sont indépendants 4 à 8 semaines plus tard. Les jeunes mâles quittent le nid plus tôt que les jeunes femelles. Ils sont nourris par les parents et tandis que leur plumage pousse, ils apprennent à chasser avec les adultes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Autour des palombes a été affecté par d’important déclins en Europe aux 19ème et 20ème siècles, dus en grande partie à la persécution des rapaces et à la déforestation. Plus tard, d’autres déclins ont eu lieu à cause des empoisonnements par les pesticides et les métaux lourds.
Cette espèce est encore menacée par la persécution et les prélèvements aux nids pour la fauconnerie. Le développement des éoliennes représente aussi une menace pour ces rapaces.
Cependant, l’Autour des palombes a une vaste distribution et ses populations sont aujourd’hui assez stables. La population globale a été estimée à 500 000 individus en 2004.
L’Autour des palombes est actuellement considéré comme non menacé.