English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Bruant à couronne dorée
Ang: Golden-crowned Sparrow
All: Kronenammer
Esp: Chingolo Coronidorado
Ita: Passero capodorato
Nd: Goudkruingors
Sd: gulkronad sparv

Photographe:

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures & Tom Grey's Bird Pictures 2

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society -ISBN: 0792274512

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Audubon

Bird Web (Seattle Audubon Society)

NATIONAL GEOGRAPHIC

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Emberizidés

Page Passeriformes

Sommaire fiches

 

Bruant à couronne dorée
Zonotrichia atricapilla

Ordre des Passériformes – Famille des Embérizidés

INTRODUCTION :
Le Bruant à couronne dorée est un grand bruant présent sur la côte ouest de l’Amérique du Nord. Il est très proche du Bruant à couronne blanche, mais des analyses ADN récentes en font une espèce à part entière. Il est plus éloigné du Bruant à gorge blanche, mais il s’hybride apparemment avec les deux espèces.
Le Bruant à couronne dorée est commun le long de la côte ouest, depuis ses aires de reproduction dans le nord, jusqu’à ses zones d’hivernage au sud, jusqu’à la Basse Californie. Il nidifie sur le sol, bien caché dans un buisson ou une épaisse touffe d’herbes. Il se nourrit aussi au sol ou dans la végétation basse où son plumage cryptique le rend presqu’invisible.
Le Bruant à couronne dorée n’est pas menacé actuellement. Il est commun et largement répandu à travers sa distribution.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 15-18 cm
Poids : 21-36,5 gr

Le Bruant à couronne dorée adulte a le dos, le manteau et les scapulaires brunâtres et nettement striés de brun noirâtre, tandis que le croupion et les couvertures sus-caudales sont plus uniformes et plutôt gris brunâtre. La queue assez longue est brune et légèrement fourchue. Sur le dessus des ailes, deux barres alaires claires sont formées par les extrémités blanches des moyennes et des grandes couvertures.
Les parties inférieures, y compris le menton et la gorge, sont grises avec l’abdomen plus clair et les flancs chamoisés. 

Sur la tête, la calotte brun noirâtre présente une large rayure médiane jaune doré. Les lores et les couvertures auriculaires sont gris, parfois faiblement striés. Le reste de la tête est gris comme les parties inférieures. 
Le bec de deux couleurs a la mandibule supérieure sombre et l’inférieure couleur chair. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont brun rosâtre.
Mâle et femelle sont similaires, avec le mâle légèrement plus grand.

En plumage d’hiver, les adultes ont les dessins de la tête beaucoup plus ternes, avec une quantité variable de noir et de jaune en fonction de chaque individu. En hiver, la calotte est plutôt brune avec une rayure jaunâtre moins nette.
L’immature ressemble à l’adulte en hiver.
Le juvénile a la calotte brune, quelquefois teintée de jaune et légèrement striée de brun. Il a le plumage strié de brun foncé sur la poitrine et les côtés du corps. Les dessins de la tête se développent pendant le deuxième hiver.  

Plumage d'hiver

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Bruant à couronne dorée se reproduit aux Aléoutiennes, et dans l’ouest et le centre nord de l’Alaska, l’ouest du Canada et l’extrême nord de l’Etat de Washington.
Il hiverne depuis le sud de l’Alaska et le sud de la Colombie Britannique, vers le sud jusqu’au sud-ouest des Etats Unis (jusqu’à l’ouest de la Californie et l’est du Nevada), et dans le nord-ouest du Mexique (nord et centre de la Basse Californie, mais rarement au sud de Sonora). 

HABITAT :
Le Bruant à couronne dorée se reproduit dans des zones arbustives et en haute montagne jusqu’à 2700 mètres d’altitude. On le trouve dans les bosquets de saules à la limite de la toundra sèche et dans les tourbières boréales avec des arbres rabougris près de la ligne des derniers arbres.
Il hiverne dans divers habitats broussailleux et fréquente les zones sauvages de « chaparral » mais aussi les parcs et les jardins.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Bruant à couronne dorée a pour cris un « chink » sonore, ainsi qu’un « tseet » haut-perché en vol.
Le chant est une série de 3 notes sifflées (ou plus) descendantes et plaintives qui ressemblent à « oh dear me » mais des séries de 5 notes sont parfois entendues « oh dear me-me-me » (note du photographe Tom Grey- GALERIE).

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bruant à couronne dorée se nourrit principalement de graines et d’insectes. Pendant la reproduction, il consomme probablement davantage d’insectes et d’araignées afin de nourrir les jeunes. Mais en hiver, il se nourrit surtout de graines d’herbes et d’autres matières végétales comme les bourgeons, les fleurs, les jeunes pousses et les baies.
C’est une espèce plutôt terrestre qui se nourrit surtout au sol et dans les branches basses de la végétation. Il cherche souvent sa nourriture sous ou près des bosquets denses ou quelquefois dans un arbuste ou un petit arbre. Il gratte le sol et le tapis de feuilles mortes lorsqu’il cherche des proies, et se déplace en sautillant ou en marchant.

En dehors de la reproduction, il se nourrit souvent en groupes. Mais pendant la saison de reproduction, le mâle défend le territoire et le site du nid en chantant depuis un perchoir à découvert.
Les parades nuptiales sont peu connues. Le mâle semble garder la femelle pendant la période de la ponte. Les couleurs et les dessins de la tête sont certainement mis en valeur par des mouvements et des postures adaptées. Ils sont monogames et les couples se forment à l’arrivée sur les aires de reproduction.

Dispute autour d'une

source de nourriture

Le Bruant à couronne dorée est migrateur et se déplace vers le sud après la reproduction, en voyageant le long de la côte ouest de l’Amérique du Nord. Il quitte généralement les aires de reproduction à partir de la mi-août, et atteint le centre de la Californie à mi-septembre, mais des groupes importants peuvent être encore observés entre fin septembre et mi-octobre.
Ils retournent vers le nord entre début mars et début avril, et atteignent les aires de reproduction à partir de mi-avril/fin avril et jusqu’en mai.   
Le Bruant à couronne dorée effectue généralement des vols courts avec des battements rapides.  

Oiseau de 1er hiver

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu en juin/juillet. Le Bruant à couronne dorée ne produit habituellement qu’une seule couvée par saison, rarement deux.
La femelle construit le nid sur le sol, caché sous la végétation. Elle construit une coupe épaisse avec des herbes, des brindilles, de la mousse, des feuilles et des fougères. L’intérieur est tapissé d’herbes plus douces et parfois de poils ou de plumes. Le site du nid se trouve quelquefois près d’un cours d’eau. 

La femelle dépose 4 œufs blanc-crème ou légèrement verdâtres avec des taches brun-roux. Elle incube seule pendant 11-12 jours, souvent nourrie par le mâle pendant cette période. Les poussins sont nourris par les deux parents et quittent le nid 9 à 10 jours après l’éclosion.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Bruant à couronne dorée est assez commun ou commun localement à travers sa distribution. La population n’a pas été quantifiée mais une légère augmentation a été observée durant les dernières décades.
Le Bruant à couronne dorée est actuellement considéré comme non menacé.