English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Faucon hobereau
Ang: Eurasian Hobby
All: Baumfalke
Esp: Alcotán Europeo
Ita: Lodolaio
Nd: Boomvalk
Sd: Lärkfalk

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Paul Guillet
Photos d’Oiseaux

Otto Plantema
Trips around the world

Ingo Waschkies
My bird pictures on Pbase

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112 
 
THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

LES OISEAUX D’EUROPE ET D’AFRIQUE DU NORD par Hermann Heinzel, Richard Fitter, John Parslow - Delachaux Niestlé - Isbn : 2603014862

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Audubon

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

Wikipedia, the free encyclopaedia

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

THE AVIANWEB (Sibylle Faye)

European Raptors Biology and Conservation

 

Accueil

Page Falconidés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Faucon hobereau
Falco subbuteo

Ordre des Falconiformes – Famille des Falconidés

INTRODUCTION :
Le Faucon hobereau est un petit faucon élégant qui vole remarquablement bien. Son vol rapide et puissant lui permet de capturer des insectes et des oiseaux en vol. Il chasse souvent à l’aube et au crépuscule, au moment où les insectes sont abondants. Il les consomme pendant le vol. Comme la majorité des Falconidés, il effectue des parades aériennes spectaculaires.
Il fréquente les campagnes ouvertes avec des bosquets clairsemés et les forêts dotées de grandes clairières. 
Il se reproduit en Europe et en Asie, et hiverne en Afrique subsaharienne, en Inde et en Asie du Sud-est.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 29-36 cm
Envergure : 74-84 cm
Poids : M : 130-232 gr – F : 140-340 gr

Le Faucon hobereau adulte a les parties supérieures gris ardoisé foncé avec la queue uniformément grise. Les parties inférieures blanchâtres ou chamoisées sont intensément striées de noir, mais la culotte et les couvertures sous-caudales sont couleur rouille. Les sous-caudales et le dessous des ailes sont intensément barrés et tachetés de gris foncé.

Sur la tête sombre, les joues, le menton, la gorge et les côtés du cou sont blancs, et contrastent fortement avec la moustache et les couvertures auriculaires noires. On note aussi les sourcils blancs étroits qui se rejoignent à la base du bec.
Le bec crochu est noir avec la cire jaune. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire étroit et jaune. Les pattes et les doigts sont jaunes ou jaune orangé.

Le Faucon hobereau a les ailes longues et pointues, en forme de faucilles, et la queue plutôt courte. Lorsqu’il est en vol il ressemble souvent à un grand martinet.
Mâle et femelle ont le même plumage, mais la femelle est légèrement plus grande que le mâle.

Le juvénile est plus brun sur le dessus, avec des plumes aux liserés clairs qui donnent un effet écaillé. Les couvertures sous-caudales et la culotte son chamois et non couleur rouille. La calotte est plus claire que chez l’adulte. La queue présente une étroite bande terminale blanche. Les parties inférieures sont chamois clair.
L’immature ressemble à l’adulte mais la queue est comme chez le juvénile. La culotte et les couvertures sous-caudales  sont beaucoup plus pâles que chez les adultes. Les parties inférieures sont chamois clair comme chez le juvénile.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Faucon hobereau a deux sous-espèces.
F.s. subbuteo se reproduit en Europe et en Afrique du nord, vers l’est en Russie, dans le centre de l’Asie, le nord du Pakistan, le nord de l’Inde, au Népal, et dans le nord de la Chine jusqu’au Kamtchatka, Sakhaline et le nord du Japon (Hokkaido). Il hiverne dans le centre et le sud de l’Afrique, et dans le sud et le sud-est de l’Asie.

F.s. streichi se trouve dans le sud et l’est de la Chine, et peut-être aussi dans le nord du Myanmar et le nord de l’Indochine. Cette race est sédentaire. 

Le Faucon hobereau a été observé en Alaska, aux Iles Aléoutiennes et sur quelques autres îles, et même une fois sur le continent Nord-Américain, vers le sud dans l’état de Washington et dans le nord-est, au Massachussetts.

HABITAT :
Le Faucon hobereau fréquente les paysages ouverts comme les cultures et les pâturages, les marécages, les savanes et la taïga. Il est également présent dans les plaines où des bois clairsemés lui procurent des sites de nidification. Avant la saison de reproduction, il a tendance à se nourrir dans les zones humides.
L’espèce est surtout présente à basse altitude ou sur les contreforts des collines, mais il arrive qu’il fréquente les zones montagneuses, jusqu’à 4000 mètres d’altitude en Inde.
Pendant l’hiver, il se trouve dans les bois humides ouverts et aux lisières des forêts. Il chasse dans des habitats plus découverts comme les dunes côtières, les bois plantés de Brachystegia (Miombos) et les savanes, et peut quelquefois être vu dans les faubourgs.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO        
Le Faucon hobereau est généralement silencieux sur ses aires de reproduction. Cependant, pendant la période de reproduction, il émet des séries rapides composées de cris aigus « kew-kew-kew-kew… ». Mais pendant la nidification, il émet des séries plus lentes et plus douces « tyew tyew tyew tyew… »
Comme chez les autres petits faucons, la tonalité est plus haute au début de la série.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Faucon hobereau se nourrit surtout d’oiseaux et de grands insectes. Les oiseaux sont sa nourriture principale pendant la reproduction. Il chasse donc l’Alouette des champs, les étourneaux, le Moineau domestique et le Moineau friquet ainsi que d’autres petits passereaux.
Il vole à grande vitesse lorsqu’il chasse. Il attaque ses proies par surprise en surgissant de derrière les maisons, les haies ou à la lisière de la forêt. Il est capable de capturer en vol des hirondelles et des martinets, réputés pour la vitesse et l’agilité de leur vol.

Transport d'un Bécasseau variable capturé dans une zone humide
Transport d'un Bécasseau variable capturé dans une zone humide

Il capture également des grands insectes volants comme les libellules, les scarabées, les phalènes, ainsi que des sauterelles, des criquets et des fourmis. Les insectes sont généralement dévorés pendant le vol en les tenant dans les serres le temps de les mettre en pièces avec le bec avant de les avaler. En fonction de la distribution, il capture également des chauves-souris et des lézards.
Lorsqu’il chasse en poursuivant une proie, le Faucon hobereau a un vol rapide et acrobatique. Il est très actif à l’aube et au crépuscule, et visite les colonies et les dortoirs de différentes espèces d’oiseaux.

Avec une libellule

Pendant la saison de reproduction, les deux partenaires effectuent des parades aériennes spectaculaires comprenant le passage de la nourriture du mâle à la femelle en volant à grande vitesse. D’autres parades montrent le mâle évoluant en vol face à la femelle posée sur un perchoir.
Le couple se forme en principe sur les aires d’hivernage ou pendant la migration de retour. Certains couples semblent avoir des liens qui durent longtemps, mais il faudrait davantage d’information. Ils sont monogames.

Le Faucon hobereau de la race nominale est migrateur et passe l’hiver en Afrique subsaharienne. Ils atteignent l’Afrique du Sud en novembre. Les populations du sud et du sud-est de l’Asie hivernent surtout dans le sous-continent Indien et dans le sud de la Chine.  
Ils reviennent vers leurs aires de reproduction vers fin avril ou mai, et repartent après la reproduction en août/septembre. Ils migrent en large front au-dessus du Sahara et de la Méditerranée.

Le Faucon hobereau a un vol rapide et agile, avec des battements puissants alternés de long glissés. Il plane souvent avec les ailes tendues au niveau du corps, et la queue plus ou moins déployée. Il ne pratique qu’occasionnellement le vol stationnaire.
Il utilise une grande accélération lorsqu’il chasse des oiseaux en vol, avec des battements plus profonds et plus rapides, stoppés par un glissé court avec les ailes bloquées vers l’arrière.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La ponte a lieu assez tard dans la saison, généralement en juin/juillet, ou fin mai dans certaines parties de la distribution.
Le Faucon hobereau nidifie en couples isolés, et contrairement aux autres Falconidés, il ne construit pas de nid. Il utilise habituellement d’anciens nids de Corvidés ou d’autres rapaces, et n’ajoute aucun matériau.
Il choisit un nid situé dans un arbre, de préférence un pin ou un autre conifère, ou un arbre à feuilles caduques, mais il nidifie rarement sur des falaises.

La femelle dépose 2-3 œufs brunâtre pâle avec de nombreuses marques plus foncées. Les œufs sont pondus à intervalles de 2-3 jours. L’incubation est assurée surtout par la femelle pendant 28-31 jours, tandis que le mâle chasse et la nourrit.
A la naissance, les poussins ont d’abord un duvet blanc grisâtre qui devient plus gris un peu plus tard. Ils sont nourris par les deux parents. Ils quittent le nid au bout de 28 à 34 jours après l’éclosion, mais ils dépendent encore des adultes pendant 5 semaines.
De nombreux nids, presque 50%, sont souvent saccagés par les Corvidés et la Chouette hulotte. Le succès de la reproduction dépend aussi des conditions climatiques.              

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Faucon hobereau est menacé par la perte de l’habitat à cause des coupes dans les parcelles de forêt ancienne, surtout en Ukraine, ce qui a entrainé des déclins locaux. Ces rapaces sont chassés à Malte. Les dérangements humains et le développement de l’énergie éolienne sont deux menaces non négligeables.
Une estimation très approximative de la taille de la population globale donne 613 000/983 000 individus matures, mais ces chiffres nécessitent plus de précisions.
Le Faucon hobereau est actuellement considéré comme non menacé.