English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Faucon kobez
Ang: Red-footed Falcon
All: Rotfußfalke
Esp: Cernícalo Patirrojo
Ita: Falco cuculo
Nd: Roodpootvalk
Sd: Aftonfalk

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Ingo Waschkies
My bird pictures on Pbase

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

ROBERTS BIRDS OF SOUTH AFRICA by G. R. Mc Lachlan and R. Liversidge – The Trustees of the John Voelcker Bird Book Fund – ISBN: 0620031182

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Birds of Britain - The Web Magazine for Birdwatchers

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

AVIBIRDS.COM

Wikipedia, the free encyclopaedia 

European Raptors Biology and Conservation

Field identification of Red-footed Falcon by Brian Small

 

Accueil

Page Falconidés

Page Rapaces

Sommaire fiches

 

Faucon kobez
Falco vespertinus

Ordre des Falconiformes – Famille des Falconidés

INTRODUCTION :
Le Faucon kobez est un oiseau de proie grégaire souvent observé en groupes. Il se reproduit généralement en colonies, parfois en couples isolés, mais il utilise souvent les nids abandonnés par des Corvidés ou d’autres rapaces.
C’est un faucon de l’est de l’Europe, mais aussi un grand migrateur qui hiverne dans le sud de l’Afrique. Il chasse principalement des insectes, mais les poussins sont plutôt nourris avec des petits vertébrés.
Le Faucon kobez est très proche du Faucon de l’Amour qui était auparavant une sous-espèce de F. vespertinus.   
La population est en déclin à cause de la destruction de l’habitat et l’espèce est actuellement considérée comme Presque Menacée.   

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 27-32 cm
Envergure : 74-75 cm
Poids : M : 115-190 gr – F : 130-197 gr

Le Faucon kobez mâle adulte a le plumage gris ardoisé dans l’ensemble. Les parties inférieures sont plus claires, et contrastent avec la couleur châtain-roux du bas de l’abdomen, des couvertures sous-caudales et des cuisses.
La tête, le cou et la queue sont plus foncés, tandis que les rémiges sont argentées sur le dessus.
Le bec a la cire rouge et l’extrémité noirâtre. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire de peau nue rouge. Les pattes et les doigts sont également rouges avec les griffes couleur corne.

La femelle adulte a les parties supérieures bleu-gris avec des bandes transversales plus claires, tandis que les parties inférieures sont roux pâle uni, y compris les couvertures sous-alaires. Les rémiges et les rectrices sont grises avec des barres gris foncé sur le dessus, et blanches en dessous, et des extrémités noires.
Sur la tête, la calotte et l’arrière du cou sont roux-fauve, mais les joues sont blanches. On peut voir une tache oculaire et une courte moustache noirâtres. Les parties nues sont plutôt orangées (et non rouges comme chez le mâle). Il y a cependant quelques variations individuelles.

Le juvénile ressemble à la femelle, mais il a la poitrine striés de noir et les couvertures sous-alaires tachetées. Les parties supérieures sont plus brunâtres avec des plumes aux bordures claires pour un effet écaillé. Les joues et l’arrière du cou sont blanc chamoisé. La moustache sombre est courte et pointue.  
Au cours du premier printemps, le jeune mâle a le dessus brun ardoisé et le dessous roussâtre. Le plumage adulte est atteint à l’âge de trois ans après plusieurs changements de plumage.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Faucon kobez se reproduit dans le centre de l’Europe, depuis l’Estonie, la Slovaquie et la Hongrie, vers l’est dans le centre-nord de l’Asie jusqu’à l’extrême nord-ouest de la Chine et jusqu’au nord du fleuve Lena.
Il hiverne dans le sud-ouest de l’Afrique, depuis l’Angola, la Namibie et le nord de l’Afrique du Sud, et au Botswana jusqu’en Zambie et au Zimbabwe. 

HABITAT :   
Le Faucon kobez se reproduit dans les steppes boisées ou non, les vallées, les clairières, les zones cultivées et les pâturages avec des bouquets d’arbres ou des bordures boisées, et dans les forêts riveraines, les vergers, les landes marécageuses et aussi dans la taïga ouverte. Il se reproduit en général en plaine, mais jusqu’à 1500 mètres d’altitude en Asie.
En hiver, il fréquente les herbages, les savanes et les zones arbustives. Ils forment de grands dortoirs dans des plantations d’eucalyptus, ainsi que dans les villes et les villages. Des milliers d’oiseaux peuvent alors se rassembler à ces dortoirs pour la nuit.   

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Faucon kobez est très bruyant. Le mâle émet des « kew-kew-kew… » rapides et haut-perchés au sein des groupes et plus particulièrement lorsqu’ils se rassemblent aux dortoirs en hiver.
La femelle émet des sons plus lents « kwee-kwee-kwee… ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Faucon kobez se nourrit principalement d’insectes, surtout des Orthoptères comme les sauterelles et les criquets, mais également des scarabées, des libellules, des phalènes et des cicadidés. Sur les aires d’hivernage, il se nourrit de termites et de fourmis volantes capturées en vol, ainsi que de criquets et de sauterelles.
Pendant la saison de reproduction, les poussins sont essentiellement nourris de petits vertébrés comme les petits rongeurs, les petits oiseaux, les lézards et les amphibiens. Il capture rarement des oiseaux adultes en vol.

Le Faucon kobez vole souvent bas au-dessus des fleuves pour capturer des insectes. Il chasse aussi depuis un poste élevé ou des fils électriques avant de se laisser tomber sur un insecte ou une autre proie. Plusieurs faucons peuvent voler bas en planant et en faisant du vol stationnaire afin de détecter les proies sur le sol. Il chasse aussi en marchant, en courant ou en sautillant sur le sol. Il chasse surtout le matin et en fin d’après-midi jusqu’au crépuscule.  

Pendant la saison de reproduction, les deux partenaires effectuent des parades aériennes assez semblables à celles du Faucon crécerelle. Ils volent en décrivant des cercles tandis que le mâle fait semblant d’attaquer la femelle à plusieurs reprises. Une variante montre le mâle en vol en train de descendre en piqué sur la femelle qui est posée.  
Les liens du couple ne durent qu’une seule saison. Ils nidifient en colonies et utilisent des nids abandonnés par des Corvidés. Cependant, ils peuvent aussi nidifier en couples isolés lorsque la nourriture se fait rare.

Le Faucon kobez est migrateur et passe l’hiver dans le sud de l’Afrique. Il quitte les aires de reproduction en août/septembre et traverse la zone à l’est de la Méditerranée en septembre/octobre.
La migration de retour s’effectue en mars/avril, en suivant une route qui passe au-dessus de l’Italie et des Balkans. Ils sont souvent observés en Allemagne. Ils atteignent leurs aires de reproduction entre la mi-avril et la mi-mai.
Ils parcourent de longues distances entre leurs aires de reproduction et d’hivernage, en volant généralement à grande hauteur.

Le Faucon kobez a un vol léger et rapide grâce à ses ailes longues et pointues. Il fait des pauses régulières pendant lesquelles il pratique le vol stationnaire en déployant sa queue arrondie. Il vole souvent avec des battements souples. Lorsqu’il chasse des insectes, il vole bas au-dessus du sol ou de l’eau avec des battements rapides et peu profonds.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu entre la mi-avril et le mois d’août, avec la ponte plutôt vers fin mai.
Le Faucon kobez nidifie en solitaire ou en colonies composées de plusieurs centaines de couples. Il occupe les nids abandonnés par les Corvidés ou d’autres rapaces, habituellement dans la partie la plus haute des arbres, mais parfois aussi sur des falaises, dans des trous d’arbres, occasionnellement sur le sol parmi la végétation et même dans des nichoirs artificiels.

La femelle dépose 2-5 œufs blanc chamoisé ou brunâtre clair avec des marques sombres. Les deux adultes incubent pendant 22-28 jours. A la naissance, les poussins sont d’abord couverts de duvet blanc, remplacé ensuite par du duvet gris chamoisé sur le dessus et plus clair en dessous. Le mâle apporte de la nourriture au nid, mais plus tard, les deux parents chassent pour nourrir les jeunes. Ils quittent le nid au bout de 27-30 jours après l’éclosion, et sont indépendants une à deux semaines plus tard.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La population du Faucon kobez décline à cause de l’intensification de l’agriculture et de l’augmentation des pesticides qui réduisent les populations d’insectes. Les arbres qui servent pour la nidification sont détruits, toujours pour l’expansion de l’agriculture. L’espèce est également la proie des chasseurs pendant les migrations, et subit des persécutions.
La population globale est estimée à 300 000/800 000 individus et continue à décliner, mais les chiffres peuvent varier en fonction des ressources alimentaires.
Le Faucon kobez est actuellement considéré comme une espèce Presque Menacée.