English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Redwing
All : Rotdrossel
Esp : Zorzal de Alas Rojas
Ital : Tordo sassello
Nd: Koperwiek
Sd: Rödvingetrast

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:   

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 10 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334725

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THRUSHES by Peter Clement and Ren Hathway – HELM - ISBN: 0713639407

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Birds of Britain - The Web Magazine for Birdwatchers

British Garden Birds

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page famille Turdidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

Grive mauvis
Turdus iliacus

Ordre des Passériformes – Famille des turdidés

QUELQUES MESURES :
L : 20-24 cm
Poids : 40-80 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La Grive mauvis est la plus petite des grives classiques. Cet oiseau migrateur visite souvent les jardins et les mangeoires pendant les hivers froids.

L’adulte a le plumage brun grisâtre sur les parties supérieures et la tête où on peut voir nettement un long sourcil blanc chamoisé et une rayure malaire plus ou moins marquée.

Les parties inférieures sont blanc chamoisé avec les flancs et les couvertures sous-alaires fauve orangé. Plusieurs longues stries sont formées de taches noirâtres depuis la gorge, et continuent sur la poitrine et les côtés du corps.  
Le bec est noir avec la base jaune. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont brun rosâtre.

Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile ressemble à l’adulte, mais avec le dessus strié de chamois et le dessous intensément tacheté. Il a moins de couleur orangée sur les flancs par rapport aux adultes.

La sous-espèce T.i. coburni se trouve en Islande et aux Iles Féroé. Elle est plus foncée, plus brune sur le dessus et les taches du dessous sont plus sombres. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO 
La Grive mauvis a pour cri typique un « dssssi » ou un « srieh » haut-perché qui porte loin. Il est émis fréquemment comme cri de contact en vol ou au sol.
Dans les groupes d’hivernants, la note de contact est un « zieh » dur et un « chup » ou « chittick » court, que les oiseaux émettent aussi lorsqu’ils gagnent les dortoirs le soir.    
Le cri d’alarme est une série de « trrrt trrrt trrrt » rauques et nets, et aussi un « jipp jipp » plus court.

Le chant comprend au moins deux parties, parfois davantage. Il commence par quelques notes flûtées courtes suivies d’un bavardage plus rapide qui varie en durée et en tonalité.
Les migrateurs en vol émettent des babillages que l’on peut aussi entendre sur les aires d’hivernage.

La Grive mauvis peut aussi chanter durant la nuit, particulièrement dans les parties les plus au nord de la distribution. Le mâle chante depuis un perchoir exposé.

HABITAT :
La Grive mauvis se reproduit en forêt, surtout des bouleaux ou des bois de divers conifères sur les basses terres, le long des vallées fluviales, dans les plaines inondables et aux lisières des zones humides.
Pendant les migrations, cette espèce peut se trouve n’importe où le long des côtes ou au sommet des collines. En hiver, on les trouve dans les bois, les haies et les champs plus ouverts, les pâturages, les parcs urbains, les jardins et les vergers.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
La Grive mauvis de la race « coburni » se trouve en Islande et aux Iles Féroé. Elle hiverne à l’ouest de l’Europe.
La race nominale « iliacus » se trouve au nord et à l’est de l’Europe, en Sibérie jusqu’à Kolyma et Altaï. Elle migre vers l’ouest de le sud de l’Europe, l’Afrique du Nord, près de la Mer Noire et de la Mer caspienne et vers le sud-ouest de l’Asie.

Elles migrent de nuit en grands vols lâches. Les distances parcourues dépendent des conditions climatiques.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Grive mauvis se nourrit d’une large variété d’invertébrés, y compris quelques crabes et vers aquatiques trouvés le long de la limite des marées. Elle consomme aussi des fruits, des baies et des graines à l’automne et à l’hiver.

Elle se nourrit sur le sol, mais aussi dans les arbres et les buissons. Elle picore à la surface du sol, et peut occasionnellement creuser pour capturer un ver comme le fait la Grive musicienne. Les coquilles des escargots sont cassées contre une roche ou une pierre utilisées comme enclumes.

Elles passent la nuit dans des dortoirs communs en hiver où elles se rassemblent en grandes bandes dans les bois, les bosquets, les plantations et les vieilles haies. Elles partagent souvent ces lieux avec d’autres espèces comme les Grives litornes et les étourneaux.

Pendant la période de reproduction, le mâle chante depuis un perchoir découvert pour établir le territoire.

VOL :    
La Grive mauvis a un vol ondulant entrecoupé de courts glissés, particulièrement au cours des vols migratoires.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre début avril et fin juillet, mais elle peut varier en Islande où elle ne commence qu’à la  mi-mai.
La Grive mauvis est en général solitaire, mais parfois, plusieurs nids peuvent former une colonie lâche. Le nid est placé sur le sol dans la végétation dense, ou dans la partie basse d’un buisson ou d’un arbre, ou même sur une souche.
La coupe volumineuse est faite d’herbes, mousses et brindilles, le tout soudé avec de la boue et des morceaux de plantes. L’intérieur est tapissé d’herbes plus fines, de tiges et de feuilles.

La femelle dépose 4 à 6 œufs bleu pâle finement marqués de brun-roux. L’incubation est assumée en général par la femelle seule, et dure environ 10 à 14 jours. Les poussins sont nourris par les deux adultes. Ils quittent le nid au bout de 12-15 jours après la naissance et dépendent encore du mâle pendant deux semaines de plus, tandis que la femelle met la seconde couvée en route.

ALIMENTATION : 
La Grive mauvis se nourrit d’une grande variété d’invertébrés tels que des Coléoptères adultes et larves et plusieurs sortes d’Hyménoptères, mouches, chenilles, punaises, criquets, libellules et éphémères. Elle capture aussi des araignées, des petits crabes et mollusques, des vers de terre et aquatiques.
En automne et en hiver, elle consomme des fruits, des baies et des graines.
Elle cherche sa nourriture sur le sol, mais aussi dans les arbres bas et les buissons.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Grive mauvis est habituellement commune dans sa distribution, avec des nombres variables localement à cause des hivers très froids.
Cette espèce n’est pas menacée actuellement.