English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Huppe fasciée
Upupa epops

Ordre des Coraciformes – Famille des Upupidés

QUELQUES MESURES :
L : 26-32 cm
Env : 42-46 cm
Poids : 47-89 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 10 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le nom de cet oiseau vient de son cri « hup-hup-hup ». Très bel oiseau avec sa crête magnifique souvent déployée, la Huppe fasciée est plus souvent entendue que vue. Elle se pose souvent à découvert lorsqu’elle lance son cri typique.

Ang : Hoopoe
All : Wiedehopf
Esp : Abubilla
Ital : Upupa
Nd: Hop
Russe: Удод
Sd: Härfågel

Photographes:

José Luís Beamonte
Pájaros de España

Jean Michel Peers
JMPN PHOTOGRAPHIE

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Paul Guillet
Photos d’Oiseaux

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Autres photos, illustration et texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 6 by  Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions, 2001 - ISBN: 848733430X

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Lepage Denis)

Pájaros de España (JL Beamonte)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Le mâle adulte a le plumage chamois rosâtre ou sable chamoisé sur la tête, le cou, le manteau et les parties inférieures (plus rosâtres). Le croupion et l’abdomen sont blancs.
Les ailes arrondies sont noires, barrées de blanc sur les extrémités des primaires. Quand les ailes sont fermées, on peut voir plusieurs larges bandes blanches.
La queue légèrement arrondie est noire avec juste une bande blanche.

Sur la tête, la crête est sable chamoisé avec des extrémités noires et blanches. Cette crête est habituellement aplatie, mais au cours des parades, elle est déployée en un superbe éventail. Cette crête est composée de 28 plumes.
Le long bec courbé vers le bas mesure environ 5 à 6 cm de longueur. Il est noirâtre, plus clair à la base. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris.

La femelle est presque semblable en plumage, mais elle est légèrement plus petite que le mâle. Son plumage est souvent plus terne avec la gorge plus claire.
Le juvénile ressemble à la femelle avec la crête et le bec plus courts. Il a les commissures blanches, rendant ainsi la tâche des parents plus facile pour les repérer dans l’obscurité de la cavité du nid. 

On trouve 9 sous-espèces qui se partagent la vaste distribution. On distingue quelques variations de couleurs.
La race « senegalensis », ainsi que les autres races subsahariennes, sont considérées comme faisant partie de la race Upupa africana – Huppe d'Afrique, qui est la plus foncée avec un plumage d’un fauve profond et une crête aux extrémités noires sans traces de blanc.

CRIS ET CHANTS :
Le cri typique de la Huppe fasciée est une phrase résonnante « hup-hup-hup » souvent entendue tôt le matin au printemps. Cette phrase peut comprendre 2 à 5 notes avec de courtes pauses entre elles. Ce chant porte loin.
Quand l’oiseau est excité, il émet des cris aigus et grinçants « shaahr ».

La Huppe fasciée chante en général depuis un perchoir élevé, un arbre ou le faîte d’un toit. Ce chant peut durer un bon moment tandis que le mâle baisse la tête pour augmenter le volume d’air et gonfle le cou, et ensuite la gorge pousse cet air à l’extérieur à chaque note.  

HABITAT :
La Huppe fasciée fréquente plusieurs types d’habitats dans la campagne découverte tels que les zones cultivées, les vignobles, les vergers, les oliveraies, les steppes et les savanes boisées selon la distribution.
Elle a besoin de quelques arbres et de falaises pour dormir et nidifier dans des cavités, de perchoirs et de sources de nourriture. 
Cette espèce est souvent vue aux alentours des villages et même dans ces villages, dans les fermes et les cultures, aux lisières des forêts ou des bosquets ouverts dans certaines parties de la distribution.
Elle préfère les zones au sol nu et à l’herbe rase pour se nourrir.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Huppe fasciée a une vaste distribution. Elle est commune en Europe, Afrique du Nord et subsaharienne, Madagascar et Asie.
La majeure partie des populations du nord de l’habitat migre vers les régions tropicales pour passer l’hiver. Les races africaines sont sédentaires.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Huppe fasciée se nourrit principalement de matières animales et de quelques plantes en tant que supplément. Cette espèce est insectivore, utilisant le long bec courbé pour trouver et extraire les larves et les cocons du sol.

La Huppe fasciée se nourrit en marchant et en donnant de brefs coups de bec çà et là. De temps en temps, l’oiseau s’arrête et enfonce le bec dans le sol afin de capturer les proies senties grâce à l’extrémité sensible du bec. Il lui arrive aussi de creuser vigoureusement quand il poursuit une proie dans son terrier.
Il sonde le tapis de feuilles mortes et les déjections animales sèches, et picore dans les décharges.

Cet oiseau est capable de capturer de grands insectes tels que les Hannetons, les criquets et les Lucanidés. Les plus grandes proies sont frappées sur le sol pour ôter les parties dures telles que les pattes, les élytres et les ailes.

Il capture aussi des lézards qu’il frappe de la même façon avant de les retourner dans la bonne position pour avaler sa proie.
La Huppe fasciée se nourrit seule, les plumes de la crête aplaties, mais parfois, elle la déploie en un bel éventail.

Quand la saison de reproduction commence, le mâle lance son chant insistant tôt le matin, afin de proclamer l’établissement du territoire et du site du nid. Des disputes et des duels vocaux ont lieu parfois, et les chants continuent pendant toute la période de nidification.

Le chant représente la parade principale du mâle pour délimiter son territoire, mais quelques comportements aériens et terrestres, tels que des poursuites entre mâles (et femelles parfois) ont été observés. Ces poursuites aériennes voient l’oiseau excité voler en faisant des va-et-vient. Les disputes aériennes montrent les oiseaux effectuant des sauts et des balancements dans les airs. La crête est souvent dressée au cours de ces actions.

Pendant les parades nuptiales, le mâle poursuit la femelle et ensuite, les offrandes de nourriture commencent. Puis le mâle cherche un site pour le nid et établit le territoire.
L’accouplement a lieu en général après les offrandes de nourriture et sur le sol ou une grosse branche, mais souvent près du site du nid.
Les Huppes fasciées sont monogames mais les liens du couple ne durent souvent que le temps d’une saison.

Les populations du nord de la distribution sont migratrices alors que les autres ne le sont que partiellement. Les espèces migrent vers les régions tropicales pour l’hiver.

VOL :
La Huppe fasciée a les ailes arrondies avec des barres noires et blanches évidentes.
Cet oiseau a un vol puissant effectué avec des battements lents. Le vol est ondulant et sur de courtes distances, entre deux perchoirs.

La Huppe fasciée vole seule ou en couples, avec une certaine distance entre les deux partenaires.
Pendant les migrations, ils volent en groupes, mais toujours avec de la distance entre chaque oiseau.

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
La saison de reproduction varie selon la distribution.
La Huppe fasciée nidifie dans des cavités naturelles telles que des trous dans les arbres, les murs, les immeubles et les monuments, sur les falaises et au milieu des éboulis, mais aussi dans des nichoirs quand il y en a de disponibles.   
La femelle nettoie la cavité en enlevant tout ce qu’elle trouve à l’intérieur. La cavité peut être tapissée ou non, mais on y trouve parfois quelques plumes ou herbes sèches. 

La femelle dépose 5-9 œufs gris pâle ou blancs à un jour d’intervalle. L’incubation dure environ 16 à 18 jours, assurée par la femelle. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet. La crête apparaît deux semaines plus tard. A l’âge de 20-24 jours, les jeunes sont visibles à l’entrée de la cavité. La période de nidification varie de 26-32 jours and Afrique du Sud, à 24-28 jours dans le centre de l’Europe et en Asie.
Les jeunes sont nourris par les deux adultes avec des insectes, mais ils viennent très vite sur le sol pour picorer.
Cette espèce produit une couvée par saison, parfois deux.  

Les parents enlèvent régulièrement du nid les déjections des poussins, mais en réponse aux prédateurs potentiels, cette espèce produit un fluide de fort mauvaise odeur, sécrété par la glande uropygienne, afin de rendre le nid vraiment répugnant pour les intrus. De plus, au bout de 6 jours, les poussins sont capables de projeter des fientes vers l’intrus. Ils effectuent aussi quelques parades de défense avec la crête dressée et la queue relevée et déployée, tandis qu’ils émettent des sifflements de serpents et donnent des coups de bec.

ALIMENTATION :
La Huppe fasciée se nourrit surtout de grands insectes, ainsi que des larves et des cocons. Elle consomme donc des grands criquets, des scarabées, chenilles, termites, fourmis, sauterelles, millepattes et araignées. Les plus grandes proies sont frappées sur le sol pour éliminer les parties indigestes.

Elle prend aussi des petits lézards et des reptiles, des serpents et des amphibiens, et quelques végétaux tels que feuilles, graines, baies et bulbes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :    
La Huppe fasciée est relativement commune dans son habitat, et les espèces sont protégées dans de nombreux pays.

Selon la distribution, elles peuvent cependant être classées comme étant vulnérables ou en danger d’extinction à cause des dérangements et de la chasse, de la disparition des vieux arbres et des pesticides.

La Huppe fasciée fait partie de nombreuses légendes dans plusieurs pays. Cet oiseau annonce le printemps, mais il serait aussi capable de trouver une source souterraine dans le désert, par le seul fait de sonder le sable de son long bec. La dernière légende raconte qu’entendre le chant de la Huppe fasciée est le signe de bonnes vendanges ! S’il vous plaît, écoutez-la !

Autres

images

Plus

de

photos

Plus

de

photos

"hup-hup-hup"

par

XENO-CANTO

En train

de chercher

des proies