English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Lesser Yellow-headed Vulture
All : Kleiner Gelbkopfgeier
Esp: Aura Sabanera
Ital: Avvoltoio testagialla minore
Nd: Kleine Geelkopgier
Port: Urubu-de-cabeça-amarela

Photographes:

Chrétien Marc
MURINUS

Dechelle Maxime
LEPAPARRAZO

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Wolfer Philippe
OISEAUX D’ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Famille Cathartidés

Page Rapaces

Sommaire fiches

 

Urubu à tête jaune
Cathartes burrovianus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Cathartidés

QUELQUES MESURES :
L : 58-66 cm
Env : 160 cm
Poids : 950-1550 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Cette espèce est également appelée « vautours des savanes » en anglais, et fait partie des vautours du Nouveau Monde.

L’Urubu à tête jaune adulte a le plumage noirâtre dans l’ensemble,  avec des plumes aux reflets bleu-vert sur le dessus des ailes. On peut voir une zone claire distincte à la base des six primaires externes formant un contraste avec le plumage sombre. Cette zone pâle est formée par les  pennes blanches. 
Les ailes sont longues et larges. La queue est relativement longue et arrondie. Mais au repos, les ailes apparaissent plus longues et dépassent la queue.

La tête et le cou sont nus et leur couleur peut varier. Quelques oiseaux ont la peau nue jaune vif, mais d’autres peuvent aussi présenter des tons oranges et bleus. Habituellement, le devant de la calotte et la nuque sont rougeâtres, alors que le centre de la calotte est bleu-gris. La peau a souvent un aspect granuleux, surtout sur le cou, la nuque et les côtés de la tête.

Le bec crochu est couleur chair pâle à blanchâtre avec la cire rose clair. Les yeux sont rouges. Les pattes et les doigts sont blanc grisâtre clair.
Les grandes narines visibles sur les côtés du bec permettent un sens de l’odorat très développé chez ces rapaces.

Ce vautour est souvent pris pour le Grand Urubu qui est justement plus grand.

Les deux sexes sont semblables.
L’immature est plus brun dans l’ensemble. La tête est plus terne et rosâtre, la nuque est blanche et les yeux sont plus sombres.

On trouve deux sous-espèces qui diffèrent uniquement par la taille :
C.b. burrovianus se trouve en Amérique Centrale, au centre de la Colombie et au nord-ouest du Venezuela.
C.b. urubitinga se trouve sur les basses terres d’Amérique du Sud. Il est le plus grand de tous. 

CRIS ET CHANTS :
Comme tous les Cathartidés, l’Urubu à tête jaune n’a pas de syrinx ni les muscles qui lui sont associés. Il est donc presque silencieux et incapable de produire un cri ou un chant.
Cependant, il peut produite des souffles, des vibrations, des grognements et des éternuements. Il est en général plus bruyant pendant la saison de reproduction, et lance des séries de ronflements et de sifflements.

HABITAT :
L’Urubu à tête jaune fréquente principalement les prairies herbeuses, les llanos et les savanes. Mais il est assez commun saisonnièrement dans les zones marécageuses, et erre au-dessus des champs secs et des clairières.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’Urubu à tête jaune se trouve au Mexique, en Amérique Centrale et en Amérique du Sud.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Urubu à tête jaune est un charognard. Il se nourrit de charognes et de carcasses, de poissons, amphibiens, insectes et autres invertébrés.
Ce vautour a un sens de l’odorat bien développé qui lui permet de trouver sa nourriture, et même des carcasses de très petits animaux (rongeurs et petits oiseaux). Il peut capturer des petites proies vivantes si elles sont peu actives.

Mais l’Urubu à tête jaune se nourrit aussi aux carcasses d’animaux plus grands. Avec l’Urubu à tête rouge et le Grand urubu, ils mangent plus lentement que les autres vautours et en général, et nettoient tous les moindres restes de chair autour des os.

Tous les vautours du Nouveau Monde prennent fréquemment des bains de soleil et on peut souvent les voir avec les ailes étendues au maximum, le corps tourné vers le soleil. Ce comportement est souvent observé tôt le matin au dortoir quand tous les vautours étendent leurs ailes en même temps. Ils le font aussi à d’autres moments de la journée.

L’Urubu à tête jaune a la tête qui change de couleur selon son humeur. Les couleurs deviennent plus intenses pour indiquer la dominance, et particulièrement quand ils se rassemblent autour d’une carcasse. Ces changements jouent probablement aussi un rôle dans toutes les parades, qu’elles soient nuptiales ou de défense.

L’Urubu à tête jaune est certainement sédentaire dans son habitat. Il effectue quelques mouvements locaux et parfois parcourt de longues distances pour trouver de la nourriture.
Les populations varient saisonnièrement en nombres au Panama et au Venezuela.

VOL :
L’Urubu à tête jaune est très bien adapté au vol plané grâce à la grande surface de ses ailes. Il utilise les courants thermiques pour gagner de l’altitude, et ne bat pratiquement pas des ailes. Une fois qu’il a atteint une bonne hauteur, il glisse tandis qu’il perd lentement de l’altitude jusqu’au prochain courant d’air ascendant qui le fera remonter.
Quand il cherche sa nourriture, il vole relativement bas, à quelques mètres au-dessus du sol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
On sait très peu de chose sur le comportement de l’Urubu à tête jaune en période de nidification. Ce vautour ne construit pas de nid. Il nidifie dans de grands trous dans un arbre, un tronc cassé ou une souche. Les œufs sont déposés directement sur le fond de la cavité.

La femelle dépose un à deux œufs blanchâtres avec des marques brunes. L’incubation dure environ 40 jours. Les poussins sont couverts de duvet épais qui leur permet de garder la chaleur au nid. Ils sont nourris par les parents par régurgitation pendant toute la période au nid. Ils quittent la cavité vers l’âge de 2-3 mois ou plus.

ALIMENTATION :
L’Urubu à tête jaune se nourrit surtout de carcasses localisées au cours de vols bas et grâce au sens de l’odorat très développé de ces rapaces.
Il prend aussi des poissons et des amphibiens, des insectes et autres invertébrés et quelques petites proies vivantes peu actives.
Aux carcasses, c’est habituellement le Sarcoramphe roi qui commence à déchirer la peau de l’animal mort, ce qui permet à l’Urubu à tête jaune d’atteindre la nourriture. En effet, son bec n’est pas assez fort pour déchirer la peau des animaux. D’un autre côté, le Sarcoramphe roi qui n’a pas un sens de l’odorat développé le suit pour trouver les carcasses.

PROTECTION / MENACES / STATUTS : 
L’Urubu à tête jaune est largement répandu dans les zones ouvertes où les populations semblent être assez importantes.
Il peut être assez commun dans un habitat adapté dans certaines parties de la distribution, en particulier au Panama et en Colombie, et commun le long des côtes de la Guyane Française.
La principale menace peut venir de la prédation au nid par les mammifères et par les Grands Corbeaux qui volent les œufs. Ils tirent avantage du fait que ces vautours ne défendent pas vraiment leur nid.