English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Puffin à pieds roses
Ang: Pink-footed Shearwater
All: Rosafuß-Sturmtaucher
Esp: Pardela Patirrosa
Ita: Berta piedirosa
Nd: Chileense Grote Pijlstormvogel
Sd: Rosanäbbad lira

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

Birding Information

AVIBIRDS.COM

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Audubon

Bird Web (Seattle Audubon Society)

New Zealand Birds Online

Ocean Wanderers "Ride the Wave"

American Bird Conservancy

 

Accueil

Page Famille des Procellariidés

Sommaire fiches

 

Puffin à pieds roses
Puffinus creatopus

Ordre des Procellariiformes – Famille des Procellariidés

INTRODUCTION :
Le Puffin à pieds roses se trouve dans l’Océan Pacifique où il est un migrateur transequatorial. Il se reproduit sur trois iles au large du centre de la côte du Chili, et migre vers le nord pour passer l’hiver au large de la côte ouest de l’Amérique du Nord. Comme beaucoup de Procellariidés, il nidifie dans des terriers.
Le Puffin à pieds roses est menacé par les prédateurs introduits sur certaines iles, parmi lesquels des rats et des coatis, mais aussi des chiens et des chats. En dehors de la période de reproduction, il se trouve dans l’océan et souvent bien loin des côtes. Il a tendance à suivre les bateaux de pêche desquels il récupère des débris de poisson, mais cela représente un gros risque car il arrive que des oiseaux soient piégés dans les filets ou avalent les appâts avec les hameçons.
Avec l’abdomen clair, le Puffin à pieds roses est une version plus pâle du Puffin à pieds pâles.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 45-48 cm
Envergure : 109-115 cm
Poids : 580-900 gr

Le Puffin à pieds roses est un grand oiseau marin au plumage brun et blanc et aux longues ailes étroites. Il a les parties supérieures brun grisâtre avec le cou, la tête, les rémiges et les rectrices plus foncés.
Les parties inférieures sont blanches, avec un bord de fuite sombre sous les ailes, plus large vers l’extrémité. La gorge, les côtés du corps et le bas-ventre portent des marques grisâtres variables.
La tête est gris-brun jusque sous les yeux.
Quelques oiseaux sont plus foncés (0,1% de la population) et ont le dessous des ailes beaucoup plus sombre, ainsi que la tête, le cou et les côtés de la poitrine qui contrastent fortement avec l’abdomen blanc.
Les individus les plus pâles ont le dessous des ailes plus blanc.
Le bec est rosâtre ou couleur chair, avec l’extrémité, et parfois le culmen, gris foncé. Les yeux sont brun noirâtre. Les pattes et les doigts palmés sont roses avec quelquefois les doigts externes grisâtres.

Mâle et femelle sont semblables, avec la femelle légèrement plus petite dans l’ensemble.
Le juvénile ressemble aux adultes. Il est en plumage frais entre mai et juillet.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE : 
Le Puffin à pieds roses se reproduit sur des iles au large du centre de la cote chilienne, dans l’Archipel Juan Fernandez sur les iles Robinson Crusoé (anciennement Más à Tierra) et Santa Clara, ainsi que sur l’Ile Mocha au large du centre-ouest du Chili.
En dehors de la saison de reproduction, il migre vers les eaux subarctiques du Pacifique. Il est généralement présent bien au large de la côte ouest des Etats Unis pendant les mois les plus chauds de ces régions, et peut atteindre les côtes de la Colombie Britannique.
Il est également présent occasionnellement autour de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

HABITAT :
Le Puffin à pieds roses est un oiseau pélagique qui ne vient à terre que pour se reproduire dans un terrier qu’il creuse lui-même au milieu de la végétation, mais aussi sur les crêtes des montagnes dans un habitat forestier. Selon les iles, il nidifie aussi dans des zones découvertes proche du niveau de la mer.
En dehors de la reproduction, il se trouve sur la plaque continentale, dans des eaux peu profondes au large.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Puffin à pieds roses émet des cris nasillards et des piaillements lorsqu’il pêche en groupes. Il est en général plus bruyant en vol que sur le sol.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Puffin à pieds roses se nourrit surtout de petits poissons, de calmars et de crustacés. Il pêche en plongeant depuis les airs, et peut alors être entièrement submergé pendant quelques secondes. Il nage sous l’eau avec ses ailes lorsqu’il poursuit une proie. Il capture aussi des proies à la surface tout en volant au ras de l’eau.
Il lui arrive de suivre les bateaux, et des groupes de plus de 1000 individus s’associent avec d’autres Procellariidés, des albatros et des goélands, mais aussi d'autres oiseaux marins. Des troupes moins importantes d’environ une centaine d’oiseaux pêchent au-dessus des bancs de dauphins qui font remonter les proies vers la surface.

Harcelé par une jeune

Frégate superbe

Avec un Fou à pieds bleus

Les oiseaux nicheurs pêchent dans les eaux du Courant de Humboldt, au nord de leurs aires de reproduction. Tout en cherchant des proies, ils sont en contact avec les navires de pêche industrielle, et de nombreux oiseaux se font prendre dans les filets ou avalent des appâts avec l’hameçon.

Le Puffin à pieds roses se reproduit en colonies et nidifie dans un terrier qu’il creuse lui-même. Ce terrier est souvent réutilisé pendant plusieurs années consécutives. Ces oiseaux sont monogames et les liens du couple durent longtemps.
Cette espèce est difficile à observer au sol, et ses comportements nuptiaux sont peu connus. Les oiseaux sont actifs aux colonies pendant la nuit, entre le crépuscule et l’aube, afin d’éviter les prédateurs.
Deux mois avant la ponte, les couples se reposent ensemble à l’intérieur du terrier. Ils chantent doucement en duo et se lissent mutuellement les plumes de la tête et du cou.  

Le Puffin à pieds roses migre vers le nord après la reproduction. Il est alors présent au large de l’Amérique du Nord sur la côte ouest entre mai et novembre, avec des nombres plus importants en septembre.
Ils migrent vers le nord dans l’est du Pacifique et habituellement bien au large des côtes. Certains d’entre eux atteignent le Golfe d’Alaska. Ils reviennent en empruntant la même route.

Le Puffin à pieds roses vole en glissant plus qu’en battant des ailes. Cette espèce s’incline souvent sur le côté pendant le vol, jusqu’à ce que l’extrémité de l’aile touche presque la surface de l’eau.
Il effectue généralement des battements plus lents que le Puffin fuligineux, et il plane plus souvent que les autres puffins. 

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
Les adultes se rassemblent près des colonies en septembre. En octobre, environ deux mois avant la ponte, les couples formés restent ensemble dans le terrier. Ce terrier mesure souvent plus de deux mètres de longueur, et le sol est tapissé d’herbes éparses. Il est creusé par les oiseaux eux-mêmes avec le bec et les doigts palmés. 
Ces habitudes les rendent très vulnérables aux prédateurs introduits, et de plus, il existe une compétition entre les puffins  et les lapins pour les terriers.

La femelle dépose un seul œuf blanc, probablement début décembre. Les deux adultes partagent l’incubation qui dure entre 48 et 56 jours, mais il faudrait davantage d’informations.
A la naissance, le poussin a du duvet grisâtre sur le dessus et l’abdomen blanc. Il est nourri par les deux parents. La période au nid est probablement similaire à celle du Puffin à pieds pâles dont le juvénile s’envole au bout d’environ 92 jours après l’éclosion.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Puffin à pieds roses a des aires de reproduction très restreintes sur trois iles où la prédation par les rats et les coatis sur l’Ile Robinson Crusoé, mais aussi par les chiens et les chats sur l’Ile Macha, représente une menace importante. De plus, environ 20% des poussins sont collectés chaque année par les habitants sur l’Ile Macha.
L’espèce est également menacée par la dégradation de l’habitat sur Robinson Crusoé, à cause de l’érosion des sols causée par le bétail, les chèvres et les lapins, entrainant l’écroulement des terriers.
En mer, le Puffin à pieds roses se fait prendre dans les filets de pêche. Il est menacé par la pêche à la palangre sur ses aires d’hivernage. La pollution causée par les hydrocarbures, les polluants comme le mercure et le plastique sont des menaces à ne pas négliger.
La population pourrait comprendre 20 000 couples nicheurs, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de définir l’impact des prédateurs sur ces chiffres.   
En revanche, des mesures de conservation sont en cours, et plusieurs colonies sont déjà établies dans des zones protégées, et d’autres programmes sont à l’étude.
Actuellement, le Puffin à pieds roses est considéré comme Vulnérable, mais en fonction des déclins à venir, il pourrait être classé comme espèce En Danger.