English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Les différentes formes de becs - Page 5

Montre-moi ton bec, je saurai ce que tu manges !

Photographes:

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Maxime Dechelle
LEPAPARRAZO

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Callie de Wet
Flickr Galleries

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Tom Merigan
Tom Merigan Photo galleries

Didier Buysse
Vision d'Oiseaux

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol. 7 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal – Lynx Edicions – ISBN: 8487334377

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 6 by  Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions, 2001 - ISBN: 848733430X

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

 

Voir dossier: Description de l'oiseau et de son plumage

Accueil

Sommaire dossiers

 

HAUT DE PAGE

 

 

Il ne faut pas oublier de mentionner les becs étonnants des toucans et des calaos.

Les toucans ont un long bec étroit et vivement coloré, recourbé vers le bas en allant vers l’extrémité. Ce bec présente des bords en « dent de scie » plus ou moins marquées, utilisées pour déchirer des morceaux dans les plus gros fruits.

Le bec des toucans est plus léger en poids qu’il n’y paraît, du fait que l’intérieur est creux. La langue étroite est très longue, munie de lamelles sur les côtés et couverte de « poils » vers le bout.

Toucan à carène

Ramphastos sulfuratus

Toucan ariel

Ramphastos vitellinus ariel

Les toucans saisissent la nourriture du bout du bec. Ensuite, afin d’envoyer cette nourriture au fond de la gorge, ils effectuent un mouvement rapide de la tête vers le haut avant d’avaler.
Le bec est aussi utilisé pour creuser dans une matière tendre.

Quelques toucanets sont capables de creuser leur cavité de nidification dans du bois pourri. Ces oiseaux sont plus petits que les toucans. 

Toucanet à croupion rouge

Aulacorhynchus haematopygus

Toucanet koulik

Selenidera koulik

Dans la même famille des Ramphastidés, les araçaris présentent un bec plus dentelé que les deux précédents.

Ce sont tous des mangeurs de fruits, mais ils consomment aussi de grands insectes et quelques lézards, des œufs et des nouveau-nés chez les  petits oiseaux.     

Araçari grigri

Ptetoglossus araçari

Araçari vert

Pteroglossus viridis

Introduction

Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

Page 6

Les calaos sont des oiseaux étonnants. Ils possèdent souvent un bec énorme et de couleur vive, avec ou sans casque. Comme chez les toucans, ces becs sont creux et plus légers qu’il n’y parait.      
Selon l’espèce, le bec peut être court et profond ou long et mince. Il est toujours courbé vers le bas, mais la courbe varie et quelques espèces peuvent avoir un bec droit.
Les côtés du bec sont lisses ou présentent une série d’arêtes en travers de la base. De la même manière, les bordures tranchantes du bec peuvent être lisses ou très dentelées.  

Calao leucomèle

Tockus leucomelas

Calao à bec noir

Tockus nasutus

Mais les calaos sont uniques avec le casque « posé » au sommet du bec, et il existe une diversité de formes parmi tous les membres de cette famille.
Le développement du casque dure environ six ans.  
Cette structure énorme et creuse peut aussi fonctionner comme une caisse de résonance, ce qui explique probablement les cris sonores et nasillards des grands calaos.

Calao pie

Anthracoceros albirostrus

Calao à joues d'argent

Bycanistes brevis

Le casque peut avoir de multiples fonctions, telle que faire la différence entre mâles et femelles, ou jouer un rôle important au cours des parades de défense ou nuptiales.

Calao festonné

Rhyticeros undulatus

Calao couronné

Tockus alboterminatus

De plus, le bec est utilisé pour tailler l’écorce, pour capturer des proies et pour déguster les gros fruits. Les calaos portent souvent la nourriture au bout du bec, entre les extrémités des mandibules. 

Bucorve du Sud

Bucorvus leadbeateri

Les calaos se nourrissent de fruits, rongeurs, serpents, grands insectes… Ils sont habituellement omnivores, et les calaos frugivores vivent davantage dans les forêts, alors que les carnivores se trouvent plutôt dans les savanes. 

HAUT DE PAGE

Dans un tout autre genre et de façon différente, les membres de la Famille des Psittacidés consomment fruits, graines et nectar. Ils ont un bec typique, crochu et courbé vers le bas. Il peut être plus ou moins long selon les espèces.
La différence se trouve au niveau de la langue, très particulière selon chaque groupe.
Les oiseaux qui se nourrissent de pollen et de nectar ont une langue « poilue ». Les cacatoès ont une langue plus courte et étroite, alors que les perroquets l’ont large et charnue, avec l’extrémité en forme de cuillère.   
Les perroquets sont capables de casser et d’ouvrir des fruits à coque très dure grâce à leur bec robuste. 

Ara canindé

Ara glaucogularis

Ara rouge

Ara macao

Quelques espèces utilisent leur bec d’une façon particulière, comme les Cacatoès laboureur et nasique qui sont munis d’une mandibule supérieure longue. Ils l’utilisent pour creuser dans le sol afin d’atteindre les parties souterraines des plantes natives. Tous deux se nourrissent surtout au sol.  

Cacatoès nasique

Cacatua tenuirostris

Cacatoès laboureur

Cacatua pastinator

D’autres espèces comme le Nestor Kéa et quelques autres similaires ont un bec long, courbé vers le bas, avec la mandibule supérieure profondément crochue.
Ils se nourrissent de graines, feuillage, insectes et nectar comme les autres Psittacidés. Mais le bec acéré et crochu leur permet de creuser pour atteindre racines et asticots. Ils l’utilisent aussi pour déchirer la chair des carcasses. 

Nestor Kéa

Nestor notabilis

Psittrichas de Pesquet

Psittrichas fulgidus

Le bec sert aussi de crochet lorsque l’oiseau s’agrippe pour grimper dans les branches. 

HAUT DE PAGE