English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Les différentes formes de becs - Page 6

Montre-moi ton bec, je saurai ce que tu manges !

La majeure partie des chouettes, hiboux, et autres espèces semblables sont souvent des rapaces nocturnes.
Ils ont un petit bec crochu, intensément entouré de plumes sétiformes. Comme ces oiseaux chassent la nuit en général, ces plumes raides les aident à détecter leurs proies.  

Photographes:

Bob Moul
Nature Photography

Callie de Wet
Flickr Galleries

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Tom Merigan
Tom Merigan Photo galleries

Maxime Dechelle
LEPAPARRAZO

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

 

Voir dossier: Description de l'oiseau et de son plumage

Accueil

Sommaire dossiers

 

HAUT DE PAGE

 

 

Grand-duc d'Amérique

Bubo virginianus

Chevêche d'Athena

Athene noctua

Le bec est relativement mince, court et bien crochu à l’extrémité.
Ils capturent leur proie avec les griffes, et la dévorent avec le bec en déchirant des morceaux de chair tandis qu’ils la maintiennent avec les griffes.

Petit-duc de Grant

Ptilopsis granti

Effraie des clochers

Tyto alba

Les Titonidés et les Strigidés se nourrissent de la même manière et possèdent le même genre de bec. 

Introduction

Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

Page 5

Les rapaces diurnes ont des becs robustes et crochus. Ils ont tous le même genre de bec, plus ou moins grand ou large selon l’espèce.
Quelques uns d’entre eux tuent la proie avec les serres, ou juste un seul doigt après l’avoir capturée. D’autres tuent la proie avec le bec. Mais tous chassent et capturent leurs proies d’abord avec les serres, même les aigles pêcheurs.   

Les rapaces déchirent des morceaux de chair ou de peau sur les proies ou les carcasses. Quand ils nourrissent leurs jeunes, ils peuvent être très délicats. C’est ainsi que les grands aigles nourrissent leurs aiglons avec des tout petits morceaux de chair, et leur donnent très doucement.

Aigle de Verreaux

Aquila verreauxii

Aigle royal

Aquila chrysateos

Les faucons, buses, busards, autours et autres moyens ou grands rapaces ont un bec crochu avec la cire nue souvent de couleur différente.
La cire se trouve à la base de la mandibule supérieure. Elle est souvent jaune ou grise ; c’est une membrane nue, charnue et cireuse dont l’usage n’est pas vraiment connu. Peut-être simplement une charnière souple ?   
Le crochet à l’extrémité du bec permet au rapace de déchirer les proies ou les carcasses tenues avec les serres.

Epervier brun

Accipiter striatus

Milan noir

Milvus migrans

Buse à queue rousse

Buteo jamaicensis

Epervier de Cooper

Accipiter cooperii

On peut voir quelques différences chez les grands aigles. Ils ont le même genre de bec mais plus grand. La mandibule supérieure peut être plus longue. Le bec est puissant, assez large à la base, avec une ouverture plus ou moins large.

Quelques milans ont une « dent » qui peut se révéler très utile pour briser les vertèbres de leurs proies.    
Le Milan des marais a une mandibule supérieure très crochue et assez longue, utilisée pour extraire les escargots aquatiques de leur coquille.

Milan bidenté

Harpagus bidentatus

Milan des marais

Rostrhamus sociabilis

Les Bondrées apivores et similaires ont des lores munis de plumes semblables à des écailles, afin de les protéger des piqûres des insectes venimeux comme les guêpes et les frelons. Leur bec est également crochu.  

Les aigles ont un bec robuste et une ouverture large leur permettant de déchirer des morceaux sur les grandes proies, et d’avaler de gros morceaux de chair.  

Pygargue à queue blanche

Haliaeetus albicilla

Pygargue à tête blanche

Haliaeetus leucocephalus

Pygargue de Steller

Haliaeetus pelagicus

Les aigles pêcheurs ont un bec très crochu. Ils pêchent avec les erres tenues en avant et ensuite, ils déchirent le poisson mort en morceaux avec le bec. 
Le plus puissant de tous est le Pygargue de Steller. Cet aigle pêcheur a un énorme bec à base très large, donnant une impression de grande puissance dans les mandibules. 

Les vautours ont un bec fort, et souvent une tête nue ou juste duveteuse. Ils se nourrissent habituellement de carcasses en insérant la tête dans le corps sanguinolent jusqu’à la base du cou. Cette peau nue ou presque leur permet de se nettoyer facilement en se baignant. 

Vautour oricou

Torgos tracheliotus

Vautour fauve

Gyps fulvus

Urubu à tête rouge

Cathartes aura

Quelques vautours tels que le Vautour percnoptère, ont un bec plus fin. Ces vautours sont capables d’ouvrir et de déchirer la peau des plus grandes carcasses grâce à cette forme de bec. 

Vautour charognard

Necrosyrtes monachus

Vautour percnoptère

Neophron percnopterus

Chaque espèce prend son tour près des carcasses. Le bec et la taille du rapace établissent la hiérarchie autour de la nourriture. Chacun a un rôle précis et attend son tour, mais parfois, il y a quelques disputes ou mesures d’intimidation…
Ceci fera l’objet d’un autre dossier !

HAUT DE PAGE
HAUT DE PAGE