English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Pattes et doigts : les différentes formes

Page 2 

Montre-moi tes pattes, je saurai où tu vis !

Texte de Nicole Bouglouan

Photographes:

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Bob Moul
Nature Photography

Philippe Wolfer
OISEAUX D’ARGENTINE  

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire dossiers

 

Les Galliformes sont des oiseaux plus terrestres qu’aériens, mais ils peuvent voler. Habituellement, ils préfèrent courir s’ils sont menacés, plutôt que de s’envoler pour échapper aux prédateurs.

Ils ont des pattes robustes faites pour marcher. Les pieds portent quatre doigts, trois vers l’avant et un vers l’arrière, tous armés de griffes solides.

Ils grattent souvent la terre pour trouver des insectes et des vers.  

Les mâles ont un éperon ou ergot sur l’arrière de la patte, juste au-dessus du niveau des autres doigts. Les éperons pourraient jouer un rôle dans les parades nuptiales, mais ils sont surtout utilisés dans les combats entre mâles.

Coq de Lafayette
Faisan argenté

Introduction

Page 1

Page 3

Page 4

Page 5

Les échassiers ont des pattes longues, et même parfois très longues. On trouve trois principaux groupes. En general, ils vivent dans les zones humides où ils peuvent trouver de la nourriture et des sites de nidification.

Ibis blanc

Plusieurs espèces comme hérons, aigrettes, spatules, ibis et flamants se nourrissent surtout de proies aquatiques, et les longues pattes les aident à pêcher dans des eaux plus ou moins profondes selon la saison et l’espèce. Cependant, on les voit souvent sur le sol où ils chassent des rongeurs et des insectes.   

Aigrette neigeuse

De plus, leurs doigts sont longs, minces et plats. Cette forme de pied leur permet de marcher facilement dans les zones humides sans s’enliser dans la boue ou le sable, mais aussi sur les roches glissantes où ils peuvent ainsi garder leur équilibre.  

Aigrette tricolore

D’autres espèces plus grandes comme grues, cigognes ou ibis, peuvent être vues aussi bien en zone humide que plus sèche. Ces oiseaux se nourrissent habituellement dans les champs cultivés et plus secs, mais ils fréquentent aussi les rizières, les marais ou les rives des fleuves et des étangs.    

Grue cendrée

Leurs longues pattes solides sont équipées de pieds aux longs doigts robustes. Ils peuvent ainsi se déplacer aussi bien dans les champs moissonnés où les tiges dures dépassent à peine du sol, que dans les eaux plus ou moins profondes selon l’habitat.

Courlan brun

Nous trouvons enfin les limicoles aux pattes plus courtes. Ce sont les espèces qui fréquentent les zones humides, le littoral, les eaux peu profondes et côtières ainsi que les rives rocheuses.
La taille des limicoles se situe entre les petits bécasseaux d’environ 10-12 centimètres de longueur, et les courlis qui peuvent atteindre 65 centimètres de long.   

Gravelot semi-palmé

Tout comme les différentes formes de becs, les différentes longueurs de pattes permettent à chaque espèce de se nourrir dans des endroits variés en évitant la compétition entre elles.   

Chevalier grivelé
Chevalier à pattes jaunes

Certains de ces oiseaux ont des doigts partiellement palmés. D’autres ont juste deux doigts joints par une petite membrane à la base. Le doigt postérieur est habituellement situé légèrement plus haut que les autres doigts.

Courlis cendré

Toutes ces espèces vivent en général près des eaux douces ou salées, dans différentes sortes de zones humides avec de l’eau, de la vase, du sable et de la végétation. Les longues pattes aux doigts minces leur permettent de se nourrir plus facilement, aussi bien dans l’eau où les pattes ressemblent aux tiges des plantes aquatiques pour les poissons et les amphibiens, que sur le sol où l’oiseau de déplace parmi les hautes herbes, ou sur des zones sablonneuses ou boueuses.

HAUT DE PAGE